• Déclarations
  • Communiqués
  • Maryam Radjavi : Le président des mollahs appelle à l'assassinat des populations assiégées d'Alep en utilisant un label terroriste
Déc19

Maryam Radjavi : Le président des mollahs appelle à l'assassinat des populations assiégées d'Alep en utilisant un label terroriste

Categories // Communiqués

Maryam Radjavi : Le président des mollahs appelle à l'assassinat des populations assiégées d'Alep en utilisant un label terroriste

Lors d'un rassemblement de mercenaires et d’employés à la solde du régime, Rohani, soi-disant président « modéré » du fascisme religieux au pouvoir en Iran, a appelé à la poursuite du massacre de la population d'Alep.

Il a critiqué le fait que certains « gouvernements musulmans », aient exprimé des inquiétudes à propos de la réussite du « peuple et de l’armée » de Syrie. Il a déclaré « certains gouvernements islamiques sont inquiets par le sort des terroristes et désirent qu’ils trouvent une issue de secours pour sortir d’Alep » (Médias Officiels – le 17 décembre 2016).
Maryam Radjavi a décrit les propos de Rohani, le soi-disant président modéré du régime théocratique qui appelle sans vergogne à l'assassinat en masse de la population d'Alep, de complicité dans les crimes de guerre les plus atroces contre l'humanité au XXIe siècle que les Pasdaran et les milices mercenaires sont en train de mener en Syrie. Les commentaires de Rohani constituent l'autre face du sabotage continu des Pasdaran et des milices mercenaires à Alep et dans les environs pour empêcher l'évacuation de ses assiégés. Des sabotages qui chaque jour ont pour conséquence de prendre la vie d'un plus grand nombre de blessés et de malades ainsi que des femmes et des enfants.
D’autre part, le mollah Mohammadi Golpayegani, chef du cabinet de Khamenei (Guide suprême du régime iranien) a déclaré : « Le sort de la guerre en Syrie est lié à notre sort. » Exprimant sa déception devant le fait d'avoir sauvé une partie de la population d'Alep qu'il a qualifiées de « survivants de Daech », il a déclaré que le « régime (des mollahs) avait le devoir de soutenir la Syrie », autrement nous devions nous battre « à l’intérieur de nos propres frontières ».

Secrétariat du Conseil National de la Résistance iranienne
Le 19 décembre 2016

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

Archive du site

Derniers Tweets