• Déclarations
  • Communiqués
  • Maryam Radjavi appelle le peuple iranien excédé, surtout la jeunesse, à soutenir les enseignants en grève
Nov13

Maryam Radjavi appelle le peuple iranien excédé, surtout la jeunesse, à soutenir les enseignants en grève

Categories // Communiqués

Maryam Radjavi appelle le peuple iranien excédé, surtout la jeunesse, à soutenir les enseignants en grève

Iran: Grève généralisée des enseignants contre les conditions de vie déplorables

Depuis la matinée du 13 novembre, les courageux enseignants iraniens refusent d’aller en classe et organisent des sit-in dans les établissements scolaires. La grève intervient alors que les forces répressives ont tenté de les intimider après le sit-in généralisé du mois dernier en arrêtant et convoquant plusieurs enseignants et en lançant diverses menaces.

Les enseignants se sont mis en grève pour protester contre la répression et l'emprisonnement de leurs collègues, la détérioration des moyens de subsistance, l'inflation incontrôlée et la baisse du pouvoir d'achat. Ils appellent à la fin de la discrimination contre les enseignants actifs et à la retraite.

Ce mouvement de protestation a eu lieu dans de nombreuses villes, notamment à Ispahan, Ahwaz, Kermanchah, Karadj, Ilam, Ardebil, Baneh, Saqez, Jolfa, Babol, Sari, Chahriar, Yazd, Karaj, Marivan, Ivan Ouest, Hamedan, Sanandaj, Chahrekord, Chaboksar, Chiraz, Lamard, Homayounchahr, Saveh, Jam, Bouchehr et Téhéran.

Dans de nombreuses villes, comme Marivan, Divandareh, Sanandaj, Chiraz et Ispahan, les étudiants se sont joints à la grève des enseignants. A Sanandaj, les parents ont également soutenu le mouvement social.

Maryam Radjavi, a salué les enseignants et les éducateurs qui se sont levé pour défendre leurs droits et a appelé la population excédée, en particulier les jeunes, à les soutenir : « La dictature anti-culturelle et anti-iranienne des mollahs a détruit la culture et l'enseignement. La situation catastrophique des enseignants en service et de ceux à la retraite est le produit de la politique de pillage et de répression de ce régime théocratique opposé à la culture. Elle s'aggravera tant que ce régime restera au pouvoir. Un régime qui n'a apporté que la torture et les exécutions, la guerre et le terrorisme, la pauvreté et le chômage, la corruption et le pillage pour le peuple iranien. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 13 novembre 2018

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

Archive du site

Derniers Tweets