• Déclarations
  • Communiqués
  • Maryam Radjavi : Éradiquer les menaces nucléaires et terroristes du régime clérical implique de se débarrasser du régime dans son intégralité
Mai08

Maryam Radjavi : Éradiquer les menaces nucléaires et terroristes du régime clérical implique de se débarrasser du régime dans son intégralité

Categories // Communiqués

Le changement démocratique et la fin du fascisme religieux au pouvoir en Iran sont indispensables à la paix et à la démocratie, à la sécurité et à la stabilité dans la région.

Le changement démocratique et la fin du fascisme religieux au pouvoir en Iran sont indispensables à la paix et à la démocratie, à la sécurité et à la stabilité dans la région.

Après plusieurs décennies de complaisance avec le fascisme religieux au pouvoir en Iran qui ont sacrifié le peuple iranien et sa Résistance, et alors que les Etats-Unis se retirent de l'accord nucléaire avec le régime iranien (Joint Comprehensive Plan of Action - JCPOA), le président américain a déclaré que les paiements sans retenue au régime des mollahs par le précédent gouvernement américain, ont été désastreux. Il a ajouté que le terrible régime au pouvoir en Iran, principal sponsor du terrorisme dans le monde aujourd'hui, « a financé son long règne de chaos et de terreur en pillant la richesse de son propre peuple ».

S'exprimant au nom de la Résistance iranienne, qui a été la première à dévoiler l'existence du programme et des installations nucléaires secrètes du régime iranien et a été le porte-drapeau d'un Iran non nucléaire, Maryam Radjavi a déclaré : « Éradiquer les menaces nucléaires et terroristes du régime clérical implique de se débarrasser du régime dans son intégralité. Le régime fondé sur le principe du velayat-e faqih (pouvoir absolu d'un guide suprême religieux) ne peut exister sans terrorisme, répression et armes de destruction massive. »

« A l’instar du passé, a-t-elle souligné, tout investissement futur dans ce régime sera sans résultat et voué à l'échec. Comme la Résistance iranienne l'a constamment déclaré, se tenir aux côtés des mollahs criminels et donner du pouvoir aux responsables et aux auteurs du massacre des vaillants fils et filles du peuple iranien, ne fera qu'encourager le fascisme religieux dans son bellicisme et l'exportation du l’intégrisme et du terrorisme. »

Radjavi a ajouté : « Comme l'a démontré le soulèvement national de décembre et janvier, le peuple iranien veut être libéré de l'oppression de la tyrannie religieuse. Le changement démocratique en Iran est inévitable et un Iran libre est à portée de main. La fin de la dictature religieuse en Iran est une condition nécessaire à la paix et à la démocratie, à la sécurité et à la stabilité dans la région. C'est la seule façon de mettre fin à la guerre et à la crise dans cette région et d'éviter un conflit plus vaste. »

« Le Conseil de sécurité des Nations Unies doit se saisir du dossier sur les dirigeants du régime iranien et le renvoyer devant un tribunal international, pour faits de terrorisme et d'innombrables crimes commis contre le peuple iranien, en particulier pour le massacre des prisonniers politiques », a-t-elle souligné.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 8 mai 2018

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

Archive du site

Derniers Tweets