• Activités
  • Rencontres
  • Maryam Radjavi rencontre Pandeli Majko, Patrick Kennedy et Ingrid Betancourt en Albanie
Déc15

Maryam Radjavi rencontre Pandeli Majko, Patrick Kennedy et Ingrid Betancourt en Albanie

Categories // Rencontres

Maryam Radjavi rencontre Pandeli Majko, Patrick Kennedy et Ingrid Betancourt en Albanie

Le 15 décembre, Pandeli Majko, homme d’Etat et ancien Premier ministre albanais, Patrick Kennedy et Ingrid Betancourt ont rencontré Maryam Radjavi.

Pandeli Majko s’est félicité des avancées de la construction d’Achraf 3 et de l’installation de l’OMPI dans sa nouvelle cité. Il a insisté sur la nécessité d’assurer la sécurité des résistants iraniens.
Patrick Kennedy qui se rendait pour la première fois à Achraf 3, s’est dit heureux d’y rencontrer les combattants de la liberté de l’Iran. « Je me considère moi-même Iranien et Achrafien et un des meilleurs moments de ma vie a été de soutenir la protection et la sécurité des Achrafiens », a-t-il affirmé.

Ingrid Betancourt s’est dite stupéfaite par l’avancée et l’ampleur des travaux de la cité d’Achraf 3, tout comme par le moral élevé des Achrafiens. « Je suis heureuse qu’après des années de persévérance dans la souffrance et le sang, ils bénéficient aujourd’hui d’un minimum de sécurité et de protection », a-t-elle confié. Elle a ajouté que le régime en Iran, effrayé par le transfert de l’OMPI et la continuité du soulèvement populaire, essaie de porter des coups à la Résistance iranienne par des campagnes de diabolisation et des opérations terroristes. Mais tout comme à Achraf et Liberty durant 14 ans, aucun de ces complots n’a abouti. Les mollahs ne pourront jamais réussir face à cette résistance et connaitront à nouveau des échecs. »

Lors de cette rencontre, Maryam Radjavi a remercié Pandeli Majko, Patrick Kennedy et Ingrid Betancourt pour leur soutien inébranlable et permanent et leur a fait part de sa gratitude pour leurs efforts infatigables en faveur de la protection des Achrafiens et de leur transfert dans un endroit sûr. Elle a souligné que leurs actions admirables resteront à jamais gravées dans l’histoire de la résistance pour la liberté de l’Iran.

Maryam Radjavi a rappelé que le régime des mollahs est cerné de crises qui vont en s’aggravant en Iran comme à l’étranger et qu’en raison de la présence des unités de résistance, il est incapable d’arrêter les grèves, les protestations et les manifestations des Iraniens pour la liberté. C’est pourquoi, la seule voie qui lui reste est d’intensifier l’exportation du terrorisme contre la force principale de son renversement et sa seule alternative démocratique et indépendante.

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

Archive du site

Derniers Tweets