• Déclarations
  • Messages
  • Message de Maryam Radjavi à la manifestation des Iraniens à Varsovie : Reconnaissez le droit des Iraniens de résister pour renverser le fascisme religieux
13 Fév2019

Message de Maryam Radjavi à la manifestation des Iraniens à Varsovie : Reconnaissez le droit des Iraniens de résister pour renverser le fascisme religieux

Catégories // Messages

Message de Maryam Radjavi à la manifestation des Iraniens à Varsovie :  Reconnaissez le droit des Iraniens de résister pour renverser le fascisme religieux

Chers compatriotes
Amis de la Résistance iranienne

Monsieur le Maire Giuliani, Monsieur Ghozali, Sénateur Torricelli,
Parlementaires et personnalités de Pologne
Représentants des nations européennes
Honorables personnalités,

Je vous adresse à tous mes salutations. Vous êtes rassemblés aujourd’hui pour faire entendre la voix du peuple iranien pour la liberté et la démocratie à la conférence internationale de Varsovie contre le régime iranien. Vous êtes la voix des insurgés en Iran qui appellent le monde à briser le silence sur les droits bafoués de notre nation.

Les prisonniers politiques dans les geôles de Khamenei, nos compatriotes kurdes, azéris, baloutches et arabes, les femmes et les jeunes, les ouvriers, les paysans, les enseignants et les étudiants, font tous entendre haut et fort à travers vous leurs souffrances et leurs espoirs étouffés. La demande urgente que les Iraniens font au monde et l’attente justifiée qu’ils ont de la conférence de Varsovie, c’est la reconnaissance du droit du peuple iranien de résister pour renverser le fascisme religieux et instaurer la liberté.

Le peuple iranien est digne de ce droit. Il l’a prouvé avec sa longue persévérance dans sa quête pour la liberté, notamment avec ses révoltes et ses manifestations au cours de l’an dernier contre une des dictatures les plus cruelles de notre temps.
Oui, ce que nous demandons est clair et simple : respectez la lutte de notre peuple contre la répression religieuse et la discrimination sexuelle ! Ce n’est ni une concession ni une faveur faite à notre peuple, mais la fin d’un long déni de droit facilité par la politique de complaisance de l’Occident avec le régime iranien.

La question est de savoir pourquoi avez-vous reconnu le pouvoir en Iran qui est un régime d’occupation, un régime de torture et d’exécutions, de pillage des richesses de l’Iran et qui se sert des ressources du peuple iranien pour financer des groupes terroristes qui massacrent les peuples de la région. Le Secrétaire d’Etat américain a déclaré : Les Etats-Unis a dit : « nous devons nous opposer aux mollahs, pas les cajoler » et il a ajouté que les Etats-Unis « ont renversé notre aveuglement volontaire sur les dangers de ce régime ». Nul n’a oublié que les gouvernements américains précédents avaient offert d’énormes concessions aux mollahs qui ont provoqué des souffrances et des dommages colossaux au peuple iranien et à sa Résistance. A présent, le moyen de compenser ces pertes est de reconnaitre la lutte du peuple iranien pour renverser le régime des mollahs.

Comme l’a dit Massoud Radjavi, le dirigeant de la Résistance iranienne : « Le peuple d’Iran et à l’armée de libération nationale se sont déjà chargés de renverser (la dictature) et d’instaurer la démocratie et la souveraineté populaire. Nous ne l’avons jamais demandé à qui que ce soit d’autre, juste à notre peuple bienaimé et à ses enfants courageux. »

Chers compatriotes, chers amis,

Ces derniers mois, pour lutter contre le terrorisme et la belligérance de la dictature religieuse, en plus des Etats-Unis, l’Union européenne a aussi imposé des sanctions au régime. Mais ce n’est pas suffisant. Ils doivent faire preuve de davantage de fermeté face à ce régime. Vous savez que le Conseil national de la Résistance iranienne demande depuis 1981 un embargo en armes et en pétrole de la dictature religieuse.

Tout le monde sait que cela résulte du pillage des mollahs qui ont poussé la majorité de la population iranienne dans la misère et la faim. En fait, les mollahs sont préoccupés par la déstabilisation de leur propre régime.

Par conséquent nous le répétons à nouveau : Il ne faut pas qu’une seule balle, un seul dollar ni un seul baril de pétrole ne restent entre les mains des mollahs. La politique d’inscrire dans la liste noire des organes et des agents criminels du régime ne sera efficace que lorsque l’ensemble du Corps des pasdaran sera inscrit sur la liste des groupe terroristes du Département d’Etat américain et de l’Union européenne.

La tempête de sang, de catastrophes et de groupes terroristes du régime dans la région, son programme de missiles balistiques, ses cyber-attaques et ses activités pour fabriquer la bombe atomique, sa machine de répression du peuple iranien et de pillage des richesses du pays, tout est aux mains des pasdaran. Ils sont la colonne vertébrale de la dictature religieuse. Il faut donc les inscrire sans délai dans la liste des organisations terroristes.

Nous disons aux gouvernements de l’Union européenne qui ont mis en place un système de paiement avec le régime iranien :

- Pourquoi durant toutes ces années vous n’avez pas mis en place de système pour sauver les prisonniers politiques des tortures sauvages des bourreaux de Khamenei ?
- Pourquoi vous n’avez pas mis en place un système afin de juger les dirigeants du régime pour le massacre de 30.000 prisonniers politiques en 1988 ?
- Pourquoi vous n’avez pas mis en place un système pour empêcher la répression et les arrestations des travailleurs, des étudiants et des jeunes en Iran pour avoir participé à des protestations légitimes ?

Durant l’année qui s’est écoulée des milliers de personnes ont été arrêtées pour avoir manifesté contre le régime. Le régime en a « suicidé » certains en prison et torturé beaucoup.

Malgré tout, le peuple iranien ne lâche rien. Les révoltes, les manifestations et les activités des unités de résistance vont continuer jusqu’à ce que le millier d’Achraf, le millier de foyers de révolte, avec l’armée de libération, en s’appuyant sur le soulèvement du peuple iranien, finiront par remporter la victoire et instaurer la liberté.
C’est sur cette base que j’annonce les demandes du peuple iranien et de sa résistance :
1- L’inscription de l’ensemble du corps des pasdaran et du ministère du Renseignement des mollahs sur les listes terroristes du département d’Etat américain et de l’Union européenne.
2- L’expulsion des agents de renseignement des mollahs et de la force terroriste Qods des Etats-Unis et d’Europe.
3- Le renvoi du dossier des violations des droits humains en Iran devant le Conseil de sécurité de l’ONU.
4- Le renvoi du dossier du massacre des prisonniers politiques de 1988 devant la cour pénale internationale.
5 L’expulsion du régime illégitime des mollahs de l’ONU et la reconnaissance de la représentativité de la juste Résistance du peuple iranien.
6- L’éviction de la dictature religieuse iranienne et de ses forces de Syrie, d’Irak, du Yémen, du Liban et d’Afghanistan.
7- Contraindre le gouvernement irakien à indemniser l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran et l’Armée de libération nationale iranienne pour leurs biens, équipements, armes et bases.
8- Reconnaitre au peuple iranien le droit de résister pour renverser la dictature religieuse. Le droit du peuple iranien d’instaurer la liberté et l’égalité et le droit du peuple iranien d’instaurer la souveraineté populaire.

Vive la liberté !
Vive le peuple iranien !
Je vous adresse à tous mes salutations et je salue votre détermination à gagner la liberté.

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

Archive du site

Derniers Tweets