• Activités
  • Rencontres
  • Rencontre entre Maryam Radjavi et Rudy Giuliani au siège du CNRI en France- Giuliani : la Résistance iranienne est une alternative fiable au régime des mollahs
30 Jui2017

Rencontre entre Maryam Radjavi et Rudy Giuliani au siège du CNRI en France- Giuliani : la Résistance iranienne est une alternative fiable au régime des mollahs

Catégories // Rencontres

Rencontre entre Maryam Radjavi et Rudy Giuliani au siège du CNRI en France- Giuliani : la Résistance iranienne est une alternative fiable au régime des mollahs

 Maryam Radjavi et le maire Rudy Giuliani se sont rencontrés vendredi 30 juin au siège du CNRI à Auvers-sur-Oise, dans la banlieue nord de Paris.

Rudy Giuliani a déploré les activités néfastes du régime iranien au Moyen-Orient. Il a souligné que les mollahs constituent une source d’instabilité dans la région et qu’ils ne se sont maintenus au pouvoir durant 38 ans que grâce à une répression généralisée en Iran et à l'exportation de l'extrémisme et du terrorisme à l'étranger.
L'ancien maire de New York a affirmé que ces trois dernières décennies, le régime iranien a été l’État qui a soutenu le plus activement le terrorisme et l'extrémisme islamique. Hassan Rohani a joué un rôle clé dans la poursuite de ces objectifs néfastes, y compris dans la prolifération des armes de destructions massives, a-t-il ajouté.
Malgré toutes les concessions injustement faites à Téhéran, la dictature religieuse est en pleine impasse et extrêmement vulnérable en raisons de la crise économique, de son isolement dans le pays et de l’intensification de la lutte pour le pouvoir entre faction, a constaté l’ancien Maire de New York.
Un consensus se développe de plus en plus aux États-Unis sur l’échec total de la politique de complaisance de l'Occident avec le régime iranien, a déclaré Rudy Giuliani, avant d’ajouter que l’idée d’une politique de fermeté qui tiendrait compte du peuple iranien et de son mouvement de résistance s’impose de plus en plus.
 Maryam Radjavi a rendu hommage à M. Giuliani pour ses efforts dans la campagne pour le transfert sécurisé des membres de la résistance iranienne depuis l’Irak vers d'autres pays, dont l'Albanie. La présidente élue de la Résistance iranienne a dressé un tableau du développement des activités de la résistance, en particulier en Iran, notamment lors de la farce électorale et par la suite.
M. Giuliani a exprimé son soutien aux efforts de Mme Radjavi pour établir la démocratie et les droits de l'homme en Iran, et a précisé que la Résistance iranienne est une alternative fiable au pouvoir médiéval en Iran.
L’ancien maire de New York fait partie de 30 anciens hauts fonctionnaires américains et haut-commandants militaires qui ont publié une déclaration conjointe soutenant la Résistance iranienne et ses objectifs.
La déclaration indique notamment : « Nous croyons que le changement est à portée de main, non seulement parce que le régime déborde de crises, mais aussi parce qu'il y a un mouvement grandissant qui s'organise pour un changement souhaité. Une organisation fiable, capable de mettre fin au cauchemar de la dictature religieuse en établissant la liberté, la démocratie, la tolérance et l'égalité des sexes est de plus en plus perceptible et bénéficie de plus en plus du soutien populaire et de la reconnaissance internationale.
« Ce mouvement est dirigé par Maryam Radjavi, une femme musulmane favorable à l'égalité hommes/femmes, qui est l’antidote de l’intégrisme islamique et de l'extrémisme. Elle travaille jour après jour pour l’élaboration d’une République iranienne tolérante et non nucléaire, fondée sur la séparation de la religion et de l'État, qui soutiendra les droits de tous ».
Les signataires de la déclaration américaine soulignent que « le Conseil national de la Résistance iranienne, riche d’un long précédent d'un demi-siècle de lutte, est doté de la vision, du leadership et du courage nécessaire pour ouvrir la voie à un nouvel Iran ».
« Il est du devoir du peuple iranien de dire « non » et de résister à ce régime corrompu et illégitime. La communauté internationale doit cependant s'acquitter de ses responsabilités en condamnant l'oppression exercée par les mollahs et en soutenant les aspirations du peuple iranien pour un Iran libre et prospère, fréquentable et respecté à travers le monde », précise encore cette déclaration.
M. Giuliani fait partie des dizaines de dignitaires américains et européens qui participeront au grand rassemblement pour un Iran libre le samedi 1er juillet 2017 à Villepinte Paris-Nord.

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

Archive du site

Derniers Tweets