05 Mar2019

Saluons feu le grand Mossadegh, dirigeant du mouvement national iranien

Catégories // Messages

Saluons feu le grand Mossadegh, dirigeant du mouvement national iranien

En ce 5 mars, anniversaire de la disparition du Grand Mossadegh, et à l’approche du 20 mars, jour qui célèbre la nationalisation du pétrole en Iran, nous saluons feu le dirigeant du Mouvement national iranien.

Comme l’a dit Massoud Radjavi, le dirigeant de la Résistance iranienne : « dans le combat et la résistance pour la liberté et l’indépendance de l’Iran et dans la quête de la liberté à un niveau plus accompli, pas un jour ne se passe sans que nous nous rappelions de lui : de l’époque où l’on se battait contre la dictature du chah, sa Savak et sa cour martiale injuste, et que l’on se sentait encouragés par son souvenir en disant que « nous somme des enfants de Mossadegh », jusqu’à aujourd’hui où dans la lutte contre le régime de Khomeiny, dévastateur de l’Iran, nous puisons pour nous en inspirer dans le trésor de ses expériences, ses enseignements et ses grandes qualités ».

Le Grand Mossadegh s’est levé lors de la Révolution constitutionnelle, puis lors du règne dictatorial de Mohammad Ali chah, il a été exilé en Europe.

Mossadegh a été la première personnalité politique à s’opposer au coup d’Etat de Seyyed Zia et Reza Khan. Lors de la 5e législature, il s’est opposé à la montée sur le trône de Reza chah. Il avait écrit qu’avant même la tenue de la séance parlementaire, Hosssein Ala, Motamen Al-Molouk, Mochir Al-Doleh et Mostafavi Al-Mamalek ne voulaient pas se rendre au parlement, pris d’hésitation. « Je leur ai dit qu’on donnait à l’artilleur dix années d’instruction pour qu’un jour il tire une seule fois. Les députés ont pour devoir de défendre la Constitution. (Sinon) ce comme un artilleur qui n’a pas fait son devoir en n’obéissant pas aux ordres »
Quand avec une assemblée constitutionnelle de pacotille et qu’avec la peur et des menaces, ils ont fait roi Reza Khan, à l’assemblée le cri de Mossadegh a retenti : « Il y aurait quelqu’un au parlement qui serait à la fois roi, chef du gouvernement et dirigeant ? Si c’est comme ça, on tombe sous le coup de la réaction, sous le coup de la tyrannie. Alors pourquoi avez-vous versé en vain le sang des martyrs de la liberté? Pourquoi avez-vous envoyé les gens à la mort ? Vous n’aviez qu’à dire dès le premier jour que vous aviez menti, que vous ne vouliez pas de la Révolution Constitutionnelle, qu’il y a un peuple de sauvage et qu’il faut le mâter à coup de bâton. »

Le nom de Mossadegh et son rôle historique ont atteint leur apogée avec la nationalisation de l’industrie pétrolière iranienne. Non seulement cela a ouvert un nouveau chapitre dans les luttes pour la liberté de notre nation, mais cela a été un terrain de développement pour les fronts de libération en Orient.

Et il a parcouru ce chemin avec son amour pour sa patrie, ses efforts et ses sacrifices et avec son courage et son refus du compromis. A l’époque où les dirigeants de l’Iran étaient totalement étrangers à la question du pétrole et des intérêts de l’Iran, il a étudié mot à mot tout le dossier du pétrole et a acquis une connaissance profonde des intérêts et des problèmes de notre pays dans l’industrie pétrolière. Cependant, sa plus grande spécialité a été son refus du compromis et son sacrifice dans la voie de la libération du peuple iranien du joug de la dépendance, de l’arriération et de la tyrannie. Il est juste de dire qu’il était l’essence de la Révolution Constitutionnelle et qu’il reflétait ses martyrs et ses héros. Dans notre lutte sans répit pour le renversement de la dictature religieuse et l’instauration de la liberté et de la démocratie en Iran, nous sommes reconnaissants à feu le Grand Mossadegh, dirigeant du mouvement national iranien. Nous renouvelons notre serment dans sa voie, avec les objectifs patriotiques de sa lutte et son amour fervent de la liberté et l’indépendance de l’Iran

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

Archive du site

Derniers Tweets