02 Sep 2021

Le nombre de décès dus au coronavirus en Iran dépasse les 400.000

Catégories // Déclarations // Messages // Nouvelles et activités

Le nombre de décès dus au coronavirus en Iran dépasse les 400.000

Maryam Radjavi : La politique de ce régime concernant le coronavirus relève incontestablement du crime contre l’humanité

Selon les estimations les plus prudentes, le nombre de décès dus au coronavirus en Iran a dépassé les 400 000, ce qui est de loin le chiffre le plus élevé au monde par rapport à la population du pays.
J’adresse mes condoléances à l’ensemble des Iraniens, en particulier aux proches des victimes, et mes vœux de rétablissements aux malades. Ce nombre astronomique de morts résulte de la politique criminelle et prédatrice du régime des mollahs, car la plupart des victimes auraient pu être sauvées.
La Résistance iranienne avait déclaré dès le début que Khamenei voulait protéger son régime du danger d’un soulèvement et de son renversement avec une politique de pertes humaines massive et en envoyant les gens sur les champs de mines du coronavirus. C’est dans ce contexte que s’inscrit l’ordre criminel de Khamenei d’interdire l’achat de vaccins.
La vie et la santé des Iraniens n’ont aucune valeur pour Khamenei qui ne pense qu’à préserver le pouvoir honni de la dictature religieuse. Interdire l’importation des vaccins, ne pas assurer un niveau de vie minimum aux travailleurs afin de les contraindre à aller travailler pour gagner de quoi survivre et le non-paiement des salaires du personnel médical, s’inscrivent dans cette optique.
La politique de ce régime vis-à-vis du coronavirus relève incontestablement du crime contre l’humanité. Ses dirigeants, notamment Khamenei, son président Raïssi, son ancien président Rohani et son ministre de la santé Namaki, doivent être traduits en justice pour cela.

Maryam Radjavi

Maryam Rajavi

Présidente-élue du Conseil
national de la Résistance
Iranienne

En savoir plus

Derniers Tweets