CNRI

L’inscription par le Canada du corps des pasdarans sur la liste des entités terroristes, est un pas positif dont il faut féliciter

Cette mesure est nécessaire face à la répression et l’exportation du terrorisme et du bellicisme des mollahs, et a quatre décennies de retard. C’est une mesure que l’ONU, l’UE et le Royaume Uni doivent également...

19 juin 2024

La libération de Hamid Noury et son retour en Iran encouragent les crimes contre l’humanité, le terrorisme et les prises d’otages

Maryam Radjavi : L’ensemble des prisonniers, des torturés, les plaignants et les familles des martyrs du massacre de 1988 et tout le peuple iranien condamnent fermement la libération de Hamid Noury.

15 juin 2024

Rencontre de Maryam Radjavi avec Emile Blessig, président du groupe des anciens députés français

Maryam Radjavi l’a remercié pour le soutien de longue date qu’il apporte, avec les parlementaires français, à la Résistance iranienne. Elle a brossé un tableau de la situation du régime clérical après le coup...

13 juin 2024

Mme Radjavi : La résolution du Conseil des gouverneurs n’est pas suffisante, l’activation de la clause de Snapback et la saisine du Conseil de sécurité sont nécessaires

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a qualifié la résolution du Conseil des gouverneurs de l'AIEA, qui condamne les violations répétées du régime iranien, d'inévitable et de...

5 juin 2024

Mort de Raïssi. Un coup stratégique irréparable pour les mollahs

La présidente du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), Maryam Radjavi a réagi à la mort du président Raïssi en rappelant son passé et celui de la tyrannie des mollahs.

24 mai 2024

L’opposition parle de “coup monumental” porté au guide suprême

"Raïssi était un homme à tout faire pour Khameneï dont le régime est confronté à des crises innombrables surtout après le soulèvement de 2022. De ce point de vue, il est un personnage irremplaçable...

21 mai 2024

Le Conseil national de la Résistance iranienne espère des « répercussions pour la tyrannie théocratique »

Maryam Rajavi a qualifié dans un communiqué la mort du président Raïssi de « coup stratégique monumental et irréparable porté au guide suprême des mollahs, Ali Khamenei, et à l'ensemble du régime, connu pour...

La mort du président Raïssi est un “coup monumental” au régime iranien selon l’opposition en exil

La mort d'Ebrahim Raïssi "déclenchera une série de répercussions et de crises au sein de la tyrannie théocratique, ce qui incitera les jeunesses rebelles à passer à l'action", a-t-elle espéré.

20 mai 2024

L’opposition en exil salue un «coup monumental» porté au régime

Maryam Rajavi, a déclaré que la mort d'Ebrahim Raïssi «déclenchera une série de répercussions et de crises au sein de la tyrannie théocratique», espérant que l’événement «incitera les jeunesses rebelles à passer à l'action».

La mort d’Ebrahim Raïssi porte un coup monumental et stratégique à Khamenei

C'est un coup stratégique monumental et irréparable pour le Guide suprême des mollahs, Ali Khamenei, et pour l'ensemble du régime, notoirement connu pour ses exécutions et ses massacres.

Maryam Radjavi

Maryam Rajavi

Présidente-élue du Conseil
national de la Résistance
Iranienne

En savoir plus

Suivez-nous