01 Jui2016

Maryam Radjavi sur France Culture dans « Voix de la Résistance iranienne »

Catégories // Interviews

Maryam Radjavi sur France Culture dans « Voix de la Résistance iranienne »

Le 31 mai 2016, France Culture a diffusé un documentaire intitulé « Voix de la Résistance iranienne » abordant notamment le rôle des femmes dans la Résistance iranienne.
Dans le cadre de l’émission « Sur les docs », Olivier Steiner et Assia Khalid ont interviewé Maryam Radjavi, des résistants iraniens, des amis auversois de la résistance, et ont donné la parole à des personnalités comme l’anthropologue Françoise Héritier, Rama Yade ancienne secrétaire d’Etat aux droits de l’homme en France

et François Colcombet, Président de la fondation d’études sur le Moyen Orient.
Olivier Steiner explique que cette opposition a été fondée sous le chah et qu’elle est aujourd’hui dirigée par une femme, Maryam Radjavi. Le CNRI est une vaste coalition de groupes d’opposition, dont l’OMPI. Au bureau du CNRI, Olivier Steiner a rencontré plusieurs membres de la Résistance.Maryam Radjavi a expliqué la situation des femmes iraniennes et les points de vue de la Résistance :
« En Iran, la dictature est fondée sur la misogynie. Le régime iranien a une idéologie machiste et inhumaine. Dans ses lois, la femme est la moitié de l’homme. Une des premières mesures du régime des mollahs, a été le voile obligatoire. Je suis fortement contre : dans mon pays et dans le monde, chaque femme doit être libre de choisir ses vêtements. La liberté de vêtements, comme toutes les libertés, sont défendues par le Conseil national de la Résistance iranienne. Vous savez qu’Hassan Rohani est un des premiers responsables qui a imposé le voile obligatoire. Aujourd’hui, il est président des mollahs avec un masque de modération. En trois ans, sous sa présidence, 2300 personnes ont été exécutées, dont près de 70 femmes. Il n’y a pas de différence entre la vision de Daech et la vision du régime des mollahs. Aujourd’hui, le régime des mollahs et ses milices brutales interviennent en Syrie, en Irak et dans d’autres pays au Moyen-Orient et c’est aussi ce régime qui a préparé le terrain à la création et au développement de Daech. Comme vous pouvez le voir, tous ces crimes sont faits sous le couvert de l’islam. Le Coran souligne que tout le monde est égal, femme ou homme, il n’y a pas de différence, alors que les mollahs ont inscrit la misogynie dans leurs lois, mais les femmes iraniennes ont toujours résisté. À mon avis les femmes sont la réponse finale aux intégristes. Les mollahs vont être renversés par les femmes parce qu’elles ont beaucoup souffert sous le régime des mollahs. C’est pourquoi nous disons que les femmes sont la force du changement en Iran. »
Elle a ajouté : « je voudrais aussi parler d’un acquis de la Résistance iranienne. C’est la première fois qu’un mouvement de résistance pratique l’égalité dans tous les domaines, surtout à la direction politique. La présence de jeunes femmes dans les chiffres de la Résistance iranienne démontre cette volonté. C’est une garantie pour la liberté et la démocratie dans l’Iran de demain. »
Sur son programme pour l’Iran de demain Maryam Radjavi a déclaré : « Le premier article c’est que la seule source de légitimité pour un pouvoir dans l’Iran libre de demain, c’est le suffrage universel et le vote du peuple. Nous sommes pour une République pluraliste basée sur le suffrage universel. Nous soutenons l’abolition de la peine de mort. La Résistance iranienne défend la séparation de la religion et de l’État et notamment l’égalité des droits de tous les citoyens quelle que soit leur appartenance religieuse. Nos reconnaissons l’égalité totale entre les femmes et les hommes dans tous les domaines politique, social et juridique, et particulièrement la participation égale des femmes à la direction du pays. Également les libertés, telles que la liberté du choix des vêtements, la liberté du choix de la profession, du lieu de travail, la liberté de divorcer, c’est-à-dire des libertés qui sont totalement inexistantes dans le régime actuel. Nous voulons un système judiciaire moderne, basé sur la présomption d’innocence, sur le droit à la défense, sur le droit à un procès public, l’indépendance totale des juges et des avocats. Toutes les ethnies, tous les peuples qui constituent la nation iranienne doivent jouir des mêmes droits. C’est-à-dire qu’ils doivent être tous égaux devant la loi. Le Conseil national de la Résistance iranienne a adopté à ce sujet un plan sur l’autonomie du Kurdistan iranien. Et aussi bien sûr, nous défendons et nous souhaitons un Iran non nucléaire ».

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

Archive du site

Derniers Tweets