• Déclarations
  • Communiqués
  • Maryam Radjavi a une fois de plus appelé le Secrétaire général de l’ONU, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme à intervenir pour libérer les personnes arrêtées et désigner une délégation pour rencontrer les prisonniers politiques
Avr25

Maryam Radjavi a une fois de plus appelé le Secrétaire général de l’ONU, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme à intervenir pour libérer les personnes arrêtées et désigner une délégation pour rencontrer les prisonniers politiques

Categories // Communiqués

Maryam Radjavi a une fois de plus appelé le Secrétaire général de l’ONU, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme à intervenir pour libérer les personnes arrêtées et désigner une délégation pour rencontrer les prisonniers politiques

Ministère iranien du Renseignement : Les activités de l’OMPI se sont développées dans la province de l'Azerbaïdjan-Oriental et 60 militants ont été arrêtés

Quelques jours après les aveux du ministre iranien du Renseignement au sujet de l’arrestation des membres des Unités de résistance en Iran, le directeur général des services du Renseignement de la province de l'Azerbaïdjan-Oriental a annoncé le 24 avril 2019 : « En 2018, les activités de l'OMPI dans la province se sont développées, et pour l'année 2019 elles ont pour mission notamment la collecte de renseignements. L'année dernière, les Moudjahidine (OMPI) ont élargi leurs activités en exploitant les conditions économiques et sociales du pays, et 60 éléments en contact avec les têtes de pont de l’OMPI ont été arrêtés et 50 autres ont été verbalisés. »

Le 19 avril, Mahmoud Alavi, ministre iranien du Renseignement, a tenté de remonter le moral des troupes du régime après l’inscription des pasdaran sur la liste des groupes terroristes, et a évoqué « l’épopée » de son ministère avec l’arrestation des membres de 116 Unités de résistance affiliées à l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran.
Or, les arrestations en 2018 sont bien plus nombreuses. Le régime iranien doit être contraint de révéler les identités de toutes les personnes arrêtées et respecter leurs droits en vertu de la Déclaration universelle des droits de l'homme et des Pactes internationaux.
Par ailleurs, le régime a arrêté un grand nombre de jeunes dans la province du Khouzistan pour empêcher que n’éclate des manifestations populaires contre le régime à la suite des inondations dévastatrices dans cette province.

Maryam Radjavi, a une fois de plus appelé le Secrétaire général des Nations Unies, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme et les organisations internationales de défense des droits de l'homme à intervenir d’urgence pour libérer les personnes arrêtées et désigner une délégation internationale pour visiter les prisons iraniennes et rencontrer les prisonniers politiques.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 25 avril 2019

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

Archive du site

Derniers Tweets