03 Avr 2016

Le Norouz iranien avec les Val d’Oisiens

Catégories // Activités // Discours et événements

Le Norouz iranien avec les Val d’Oisiens

Maryam Radjavi : Norouz sert à créer de la solidarité, C’est pourquoi les mollahs sont très hostiles à Norouz

Depuis une dizaine d’années maintenant, une tradition iranienne s’est implantée dans le Val d’Oise. Avec l’arrivée de printemps, les Auversois et de nombreux Franciliens viennent célébrer Norouz, le nouvel an iranien, avec la présidente élue de la Résistance iranienne Maryam Radjavi.
C’est ainsi que le 3 avril, le bureau du CNRI à Auvers-sur-Oise a accueilli de nombreux amis français de la Résistance

« Cette fête sert à créer de la solidarité, effacer les différences et renforcer l’amitié », a expliqué Maryam Radjavi à ses hôtes. «C’est pourquoi les mollahs sont très hostiles à Norouz. Ils ont beaucoup essayé d’empêcher de fêter Norouz, mais les gens l’ont célébré encore plus fort qu’avant. De cette manière les Iraniens montrent que leur culture est plus forte que les contre-valeurs des mollahs et qu’ils ne perdent pas l’espoir dans un changement de régime. »

Brossant un bref bilan des évènements de l’année iranienne venant de s’écouler, Mayram Radjavi a expliqué : « Nos compatriotes ont mené 6500 manifestations et grèves. Les enseignants ont manifesté et fermé les écoles dans tout le pays. Les ouvriers ont défilé dans les rues. Les prisonniers politiques ont fait de nombreuses grèves de la faim. Les familles de prisonniers et de victimes des exécutions se sont rassemblées devant les prisons. Les infirmières, les étudiants, les employés et les paysans ont aussi protesté. Et Rohani avec sa modération a exécuté près d’un millier de personnes. Au total sous sa présidence, il y a eu 2300 exécutions.
Malgré la levée des sanctions, la situation économique s’aggrave. La pauvreté et le chômage frappent toute la société ; une personne sur deux est au chômage. Car le régime consacre toute la richesse du pays à financer la guerre en Syrie pour sauver Bachar Assad. Il y a quelque jour, le guide suprême des mollahs, Khamenei a dévoilé que 60 % des usines du pays avaient fermé. Et celles qui marchent ne versent plus de salaires aux employés. »

S’arrêtant sur le semblant de scrutin ayant eu lieu dernièrement en Iran, Mme Radjavi a précisé que « en organisant une farce électorale, les mollahs ont voulu changer leur image de dictateur. Mais ce n’était pas de véritables élections, c’était une compétition entre deux groupes de responsables de la torture et des exécutions. La grande majorité des Iraniens n’a pas participé.
En fait, si les mollahs acceptaient des élections libres, la liberté d’expression et de rassemblement, ils perdraient très rapidement le pouvoir. »

Abordant le danger qui menace le camp Liberty, elle a rappelé que « l’année dernière, les mollahs avaient préparé un grand plan pour détruire la résistance. Le 29 octobre, Liberty a été bombardé de manière sans précédent. 24 habitants de Liberty ont été tués et des dizaines d’autres blessés. Les mollahs voulaient massacrer davantage de membres de l’OMPI.
Heureusement ils ont échoué. »

Soulignant la nécessaire solidarité face à la menace de la dictature religieuse en Iran, Maryam Radjavi a conclu que : « En soutenant la dictature de Bachar Assad et des groupes terroristes au Liban, au Yémen, en Irak et ailleurs, les mollahs ont préparé le terrain au développement du terrorisme. Pour combattre ce phénomène, il faut une forte solidarité, une solidarité entre nous et vous, une solidarité entre les peuples d’Europe et du Moyen-Orient qui souffrent tous du terrorisme. La solidarité pour pouvoir éloigner les gouvernements de la complaisance avec la dictature religieuse en Iran.
Au Moyen-Orient, il y a une crise qui met en danger le monde entier.
La solution est entre les mains des peuples de cette région. Les mollahs en Iran sont le facteur principal de l’instabilité au Moyen-Orient et l’ennemi majeur de la paix. Le moyen de combattre ce régime est aux mains du peuple iranien et de sa résistance. »

Maryam Radjavi

Maryam Rajavi

Présidente-élue du Conseil
national de la Résistance
Iranienne

En savoir plus

Derniers Tweets