24 Sep 2013

Message au rassemblement de New York

Catégories // Déclarations // Messages

Message au rassemblement de New York

Chers compatriotes, amis et
sympathisants de la Résistance,

Je vous salue à tous.
Je tiens à exprimer ma sincère gratitude aux membres du Sénat et de la Chambre des Représentants, aux éminentes personnalités américaines comme le maire Giuliani, le député Patrick Kennedy, l’ambassadeur Bolton, Francis Townsend, M. Steel, le sénateur Torricelli ainsi que tous mes compatriotes pour leur solidarité après le massacre des 52 Achrafiens.

Votre rassemblement d’aujourd’hui est un cri d’indignation pour demander pourquoi l’ONU et les USA accueillent un mollah qui a participé à la décision du massacre des Achrafiens? Depuis son arrivée à la présidence, il y a eu plus de 160 exécutions en Iran.

Il a intensifié la répression des femmes et du voile forcé et il a soutenu l’ingérence du régime et des pasdaran en Syrie, à un moment où la coopération des mollahs avec la dictature syrienne dans le massacre d’innocents à l’arme chimique a provoqué un scandale international.

La conduite de Rohani a prouvé qu’il n’y a pas de changement. Malheureusement, le gouvernement américain a adopté une politique qui a échoué depuis trente ans. Nous mettons en garde ceux qui ne payent pas le prix de la complaisance stérile et traite avec des mollahs sur la vie des meilleurs enfants du peuple iranien.

Je voudrais souligner en particulier l’importance et la priorité de libérer les 7 otages d’Achraf. Le temps nous est compté. Selon des informations récentes, ils sont dans une prison aux mains des forces spéciales du Premier ministre irakien. Le gouvernement de Nouri Maliki cherche à nier qu’il sait quelque chose sur leur situation afin de préparer le terrain à leur déportation vers l’Iran.

Le gouvernement américain et le président Obama ont la responsabilité de la sécurité des sept otages. Je mets en garde : le sort de ces otages ouvrira la voie à d’autres catastrophes.

J’appelle le président Obama et le secrétaire général Ban Ki -moon à agir conformément à leurs responsabilités, à sortir de leur silence et à user de leur influence en Irak pour prendre des mesures vitales et urgentes en vue de:

1- Libérer immédiatement les otages.
2- Installer une équipe de surveillance de l’ONU et des casques bleus de l’ONU de manière permanente à Liberty.
3- Installer immédiatement 17.500 murs en T à Liberty et transférer d’autres équipements de sécurité nécessaires.
4- Que le HCR déclare tous les membres de l’OMPI à Liberty réfugiés politiques.
5- Garantir le droit à la propriété des habitants sur leurs biens meubles et immeubles à Achraf et le droit de les vendre.
6-: Le Secrétaire général de l’ONU doit mettre à l’ordre du jour des Nations Unies l’ouverture d’une enquête indépendante sur le massacre d’Achraf dans un délai déterminé.

Mes chers compatriotes,
Chers amis de la Résistance iranienne ,
Mes chers frères et sœurs dont je sais que vous avez été stimulés au moins une centaine de fois en raison du martyre héroïque des 52 membres de l’OMPI et qui avez juré de renverser la dictature religieuse en Iran,

Chers compatriotes réunis aujourd’hui pour exprimer l’indignation et le mépris du peuple iranien pour les dirigeants du fascisme religieux venus à l’ONU,

Chers amis prestigieux et partisans de la Résistance iranienne,

Je salue votre réunion d’aujourd’hui. Votre rassemblement est la voix et le cri du peuple iranien pour la liberté qui, aujourd’hui, est réduit au silence par la répression et la sauvagerie de la dictature religieuse en Iran. Votre rassemblement est la voix de nos braves combattants de la liberté qui reçoivent aujourd’hui les louanges du monde entier pour leur position courageuse.

Vous présentez au monde une voix d’unité, émanant du camp Liberty et de toutes les prisons politiques à travers l’Iran, des villes et des villages iraniens jusqu’à votre sit-in, vos grèves de la faim et des rassemblements de protestation en Europe, en Australie et au Canada. C’est la voix du peuple iranien qui crie que le régime de la dictature religieuse doit cesser. Nous avons juré de renverser ce régime et toutes ses factions et clans, et nous le ferons.

Honte à l’Organisation des Nations Unies d’accueillir le président d’une dictature inhumaine à son Assemblée générale ! Ce régime a exécuté plus de 120.000 des enfants de la terre d’Iran. Il a maintes fois participé à des crimes contre l’humanité et des génocides et à ce jour, il dirige la violence et les massacres en Syrie quotidiennement.

Pourquoi les Nations Unies se moquent-elles des droits de l’homme en accueillant les pires meurtriers les plus impitoyables au monde plutôt que de défendre les droits humains ?

Pourquoi le gouvernement américain a-t-il ouvert ses portes à un mollah qui dirige un régime qui est la source principale et un partisan du terrorisme dans le monde aujourd’hui ? Un mollah qui a été au centre de toutes les décisions au cours des trois dernières décennies pour réprimer le peuple iranien , y compris le massacre de 30.000 prisonniers politiques en 1988, les meurtres d’étudiants protestataires, la violence terroriste semée hors de l’Iran et le massacre les habitants non armés du camp d’Achraf récemment.

L’actuelle administration américaine a lancé sa politique vers l’Iran il y a environ 5 ans en tendant la main au dictateur religieux iranien rétrograde. Mais la réponse du régime iranien a été d’étendre son agression et l’intégrisme dans la région et d’accroître le terrorisme partout dans le monde. Il est même allé jusqu’à fomenter un attentat contre l’ambassadeur saoudien au cœur de Washington.

Cependant l’administration américaine a de nouveau repris sa politique en faillite très clair d’écrire au nouveau président du régime et de saluer ses gesticulations vides.

Après la mascarade électorale de juin dernier, nous avons dit : Rien ne changera sans l’instauration de la liberté et des droits humains, et tant que la politique agressive du régime continue en Syrie et en Irak ainsi que la bombe nucléaire.

Nous voyons bien que deux mois après l’arrivée de ce nouveau président, les pendaisons de jeunes se poursuivent sans relâche dans les rues, la répression et le retour des arrestations de femmes et de jeunes accusés d’être mal habillés sont devenues encore plus répandues, et le nouveau président de cette régime a monté une défense énergique des objectifs hégémoniques de son régime en Syrie, de son programme nucléaire et de son appareil militaire des pasdaran. En retour, il joue avec les appels du peuple à la libération de tous les prisonniers politiques, en libérant quelques détenus. Malheureusement, l’administration américaine a mis sa foi dans de telles tromperies et ferme les yeux sur la liberté, la résistance et les droits de l’homme en Iran.

Il est scandaleusement honteux de voir autant de flatteries vis-à-vis des mollahs quand ils ne montrent pas la moindre idée de la modération et ne prétendent même pas s’en approcher.

Cela a dépassé même l’ancienne politique de complaisance bien connue. Ce n’est rien de plus qu’un effort démagogique pour éviter de payer le prix d’une politique correcte vis-à- vis du fascisme religieux au pouvoir en Iran.

Malheureusement, aucune somme de démagogie ou d’auto-tromperie ou de jeux calleux ne peut se substituer à une politique correcte et il ne peut y avoir d’autre résultat que des menaces pour la paix et la sécurité mondiales.

Nous les mettons au défi de faire reculer d’un pas les mollahs dans leur programme nucléaire, ce n’est qu’ensuite qu’ils ne devront pas hésiter à poursuivre cette politique. Mais fermer les yeux sur les crimes de ce régime et ceux de son vassal en Irak est inacceptable. Par conséquent, je vous mets en garde : vous ne devez pas sacrifier les intérêts du peuple iranien pour un mirage de négociations avec ce régime.

Amis de la Résistance iranienne,

Vingt-trois jours se sont écoulés depuis le début de la grève de la faim et des sit-in dans le camp Liberty et les principales villes à travers l’Europe, les États-Unis, le Canada et l’Australie, pour protester contre l’enlèvement de sept membres de l’OMPI, et ce mouvement a attiré l’attention de nombreuses personnes dans le monde sur ce sujet des plus importants.

L’Organisation des Nations Unies et les Etats-Unis ont ces dernières années à plusieurs reprises violé leurs promesses de protection et de sécurité vis-à-vis de l’OMPI. Maintenant aussi, ils jouent le rôle honteux de spectateurs silencieux. Il n’y a pas de meilleur cadeau que ce silence que l’on puisse faire aux preneurs d’otages et aux tueurs à Bagdad et à leurs maîtres à Téhéran.

Le silence des États-Unis et de l’ONU ne peut être interprété comme un déni de cet enlèvement à un moment où les dictatures jumelles de l’Iran et de l’Irak refusent d’en accepter la responsabilité.

Messieurs, ne faites pas durer davantage cette position honteuse. Soyez sûrs que les détails de ce qui se passe en coulisses seront dévoilés et ceux qui ont délibérément fermé les yeux sur ce crime seront déshonorés.

J’appelle vivement les Etats-Unis à agir pour que le gouvernement irakien libère les otages.

Les mollahs de Téhéran sont aujourd’hui effrayés par la perspective de leur disparition, ce qui augmente l’insécurité et la vulnérabilité du camp Liberty, en particulier depuis que Maliki et Khamenei concentrent désormais leurs complots sur Liberty après le massacre d’Achraf et qu’ils cherchent à anéantir les membres de l’OMPI comme un moyen de sortir de cette crise qui menace de les renverser.

Par conséquent, je demande à la communauté internationale, notamment aux Nations Unies et aux États-Unis, d’user de leur influence en installant une équipe de surveillance des Nations Unies avec des Casques bleus à Liberty jusqu’au départ définitif de tous les habitants afin d’assurer leur sécurité dans ce camp.

Chers Compatriotes,
Chers amis,

L’épopée du 1er septembre et le sang pur de 52 héros d’Achraf portent un message clair qui nous appelle à la fermeté, la détermination et la conviction dans le renversement de la dictature religieuse en Iran et à l’instauration de la liberté et de la démocratie.

J’invite chacun de vous à redoubler d’efforts à l’instar du remarquable exemple des 52 héros de la galaxie des martyrs d’Achraf.

Je vous demande de brandir la bannière d’Achraf et de faire avancer la lutte pour la liberté avec cent fois plus de détermination et de volonté qu’avant.

Vive la liberté !
Vive les combattants de la liberté de l’Iran, les Moudjahidine du peuple d’Iran !
Vive le peuple d’Iran !

Maryam Radjavi

Maryam Rajavi

Présidente-élue du Conseil
national de la Résistance
Iranienne

En savoir plus

Derniers Tweets