• Accueil / Communiqués / Iran : Manifestations à Ahwaz, Susangerd, Abou Homeyzeh, Shadegan, Ein-do-alley et Hoveyzeh pour protester contre le manque d’eau
17 Juil 2021

Iran : Manifestations à Ahwaz, Susangerd, Abou Homeyzeh, Shadegan, Ein-do-alley et Hoveyzeh pour protester contre le manque d’eau

Catégories // Communiqués // Déclarations // Nouvelles et activités

Iran : Manifestations à Ahwaz, Susangerd, Abou Homeyzeh, Shadegan, Ein-do-alley et Hoveyzeh pour protester contre le manque d’eau

Des jeunes bloquent des autoroutes ; les forces de sécurité ouvrent le feu, tuant un jeune de 26 ans et blessant de nombreuses personnes

Les protestations et soulèvements généralisés dans différentes villes de la province du Khouzistan (sud-ouest de l’Iran), qui ont commencé jeudi soir en raison d’une pénurie d’eau, se sont également poursuivis vendredi soir. Les manifestants et les jeunes insurgés d’Ahwaz et des villes environnantes ont bloqué les autoroutes de transit pendant des heures.

Malgré la mobilisation totale des forces de sécurité, les habitants en colère des quartiers de Hoveyzeh, Susangerd, Abou Homeyzeh, Shadegan et Ein-do sont descendus dans la rue pour protester contre le manque d’eau et défier les forces de sécurité et la milice du Bassij qui tentaient de les disperser. Les manifestants ont scandé « Nous n’accepterons pas d’humiliation ». Ils portaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : « Nous n’abandonnerons jamais, nous voulons de l’eau ». Les manifestants ont également mis le feu à des pneus bloquant les autoroutes de transit, notamment l’autoroute Ahwaz-Shoush, l’autoroute Ahwaz-Andimeshk, l’autoroute de transit dans la zone d’Abdoul Khan, Seyed Abbas, l’allée Sayahi d’Ahwaz, l’autoroute principale à l’entrée de Shadegan, et l’autoroute principale Kout Abdullah.

Terrifiées par la propagation du soulèvement populaire, les forces répressives ont ouvert le feu sur les manifestants dans de nombreuses zones et tiré des gaz lacrymogènes pour les disperser. Au cours des manifestations de vendredi soir, les pasdarans ont abattu un manifestant, Mostafa Na’imavi, 26 ans, à Shadegan (Fallahiyeh) et en ont blessé plusieurs.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a salué les habitants de la province d’Ahwaz et du Khouzistan qui, ayant un besoin urgent d’eau et de liberté, sont descendus dans la rue en scandant « nous n’accepterons pas d’humiliation ». Mme Radjavi a appelé tous les jeunes à voler au secours de la population du Khouzistan, en particulier des blessés. Elle a déclaré que tirer sur des gens non armés et tuer un jeune homme à Shadegan démontrent une fois de plus que tant que les mollahs prédateurs seront au pouvoir, la pauvreté, le chômage et les maladies continueront. Les mollahs privent la population d’eau, d’électricité, de pain, de logement et de vaccins pour financer leurs projets antipatriotiques nucléaires et de missiles ainsi que leur bellicisme dans la région.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 17 juillet 2021

Maryam Radjavi

Maryam Rajavi

Présidente-élue du Conseil
national de la Résistance
Iranienne

En savoir plus

Derniers Tweets