• Activités
  • Discours
  • Extraits du discours de Maryam Radjavi à l'occasion de l'anniversaire de la fondation de l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran à Achraf-3
04 Sep2019

Extraits du discours de Maryam Radjavi à l'occasion de l'anniversaire de la fondation de l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran à Achraf-3

Catégories // Discours et événements de Maryam Radjavi

Extraits du discours de Maryam Radjavi à l'occasion de l'anniversaire de la fondation de l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran à Achraf-3

Quel est le message de l'OMPI à la jeune génération iranienne ?

 

Chers compatriotes !
Courageux membres des unités de résistance !
Mères, pères, hommes et femmes honorables qui ont soutenu et protégé les Moudjahidine du peuple avec vos sacrifices, vos vies et vos cœurs !
Mes sœurs et frères !

Je vous adresse toutes mes félicitations à vous et au peuple iranien à l'occasion du 55e anniversaire de l'existence prometteuse de l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK).
Nous approchons également de l'anniversaire de l’Achoura(1) qui est le jour où notre idéal est né dans le sang. C'est l'anniversaire de notre stratégie basée sur la volonté de payer le prix sans rien attendre en retour. C'est l'anniversaire fondateur de notre voie et notre tradition de rester fidèle à notre cause et de faire des sacrifices pour elle.
Saluons des milliers de fois la mémoire des grands fondateurs de l'OMPI/MEK, grands martyrs de l'histoire de la résistance pour la liberté et l'égalité, Mohammad Hanifnejad, Saïd Mohsen, et Asghar Badizadegan.

Les fondateurs de l'OMPI ont brisé l'impasse de la lutte du peuple iranien

Les fondateurs de l'OMPI/MEK se sont engagés sur un chemin difficile et peu familier, mais sont sortis de l'impasse avec une foi et une confiance admirables. Ils ont tout recommencé à zéro, lancé une lutte professionnelle fondée sur une idéologie rejetant l'exploitation et encourageant le sacrifice et l'altruisme.
Avec quelle éloquence le père Taleghani disait qu'ils (les fondateurs de l'OMPI) avaient ouvert la voie et que le sang versé par leurs corps avait cédé la place aux torrents qui ont emporté la dictature monarchique...
Aujourd'hui, le grand fondateur de l'OMPI, Mohammad Hanifnejad, nous observe et son esprit se trouve parmi nous. Il peut voir que la graine qu'il a plantée s'est transformée en une forêt luxuriante et florissante.
Je suis vraiment fière d'être membre d'une organisation fondée par le plus grand dirigeant progressiste de l'histoire contemporaine de l'Iran. Je suis fière d'être membre d'une organisation et d'un mouvement de résistance dirigé par Massoud Radjavi depuis cinq décennies dans une formidable lutte contre deux dictatures, pour le progrès et l'évolution.

Une longue file jusqu'à Téhéran

Du fond du cœur, je suis fière d'être membre d'une organisation et d'un mouvement où les femmes sont à la barre depuis plus de 30 ans sur ses 54 ans d'existence. Les secrétaires générales qui ont dirigé l'OMPI/MEK ces dernières années sont mes chères sœurs Fahimeh Arvani, Shahrzad Sadr, Mahvash Sepehri, Beheshteh Shadrou, Mojgan Parsa’i, Sedigheh Hosseini, Zohreh Akhyani et Zahra Merrikhi.
Des femmes qualifiées et compétentes d'Azerbaïdjan, de Téhéran, du Kurdistan, du Guilan, du Khouzistan, du Semnan et du Mazandaran. Chacune a incarné de grandes valeurs dans les rangs de l'organisation. Elles ont été des symboles de sincérité et d'intégrité, d'énergie et de vivacité, de force et de fermeté, de leadership et de résilience, d'altruisme, de modestie et d'humilité, de responsabilité, de vérité, de fermeté, de patience et de triomphe.
En effet, en plus d’avoir été secrétaires générales de l'OMPI/MEK, elles sont un foyer d’espoir pour le peuple iranien.
Et maintenant, elles ont été reproduites à la tête de cette organisation dans les rangs du Conseil central de l'OMPI/MEK composé de 1 000 femmes. Chacune d'entre elles est le symbole de nouvelles valeurs créatives en humanité et de lutte, dans leur combat actuel et pour reconstruire l'Iran de demain.

L'OMPI, fer de lance de la libération de la société iranienne de la tyrannie, de la discrimination et de l'injustice

Dans deux ans, le calendrier solaire terminera son 14e siècle. Ce siècle de l'histoire de l'Iran qui se termine peut se résumer à un transfert de pouvoir entre quatre despotes et deux dictatures de rois et de mollahs, qui ont forgé main dans la main cette tyrannie sauvage.
En revanche, le mouvement populaire iranien est entré en scène avec la Révolution constitutionnelle, créant une nouvelle équation dans laquelle le destin de l'Iran n'a plus été déterminé par les despotes au pouvoir, les puissances coloniales et les mollahs. Le peuple iranien s'est également engagé dans un front et s'est battu pour obtenir ses libertés et sa souveraineté.
L’OMPI a joué un rôle important dans ce progrès révolutionnaire au cours du siècle dernier. Son histoire reflète le processus d'autonomisation de la perspective de liberté, de souveraineté populaire, de justice et d'égalité en Iran.

L'essence de la quête de l'OMPI est la liberté et l'égalité

L'OMPI/MEK est un trésor rempli par la détermination historique du peuple iranien. Et je vous assure que cette organisation est le fer de lance de la quête de la société iranienne pour se libérer de la tyrannie, de la discrimination et de l'injustice, et qu'elle réalisera les véritables aspirations du peuple iranien à un avenir glorieux.
Cela a été le sujet de la lutte de l'OMPI depuis 54 ans. C'est l'objectif des 120 000 des meilleurs enfants du peuple iranien. C'est pour cela que des centaines de milliers de prisonniers politiques ont été torturés et ont souffert et que des millions et des millions d’opposants ont enduré la souffrance de l'oppression. L'essence de la quête de l'OMPI est la liberté et l'égalité.
Contrairement aux points de vue unidimensionnels de diverses écoles de pensée opposées ces deux derniers siècles, l'OMPI s'est fixé comme objectif à la fois la liberté et l'égalité. Les Moudjahidine du peuple se sont insurgé pour briser les chaînes de la répression et pour éliminer la discrimination et l'injustice. L'OMPI a fait de grands sacrifices au cours des 40 dernières années dans sa lutte pour la liberté. Le nom de l'OMPI est synonyme de "liberté". En même temps, il s'agit d'un mouvement déterminé à faire disparaître l'oppression et l'exploitation (...)
Dix-sept jours seulement après avoir usurpé la souveraineté du peuple iranien en 1979, Khomeiny a ordonné la confiscation de tous les biens publics et les a déclarés butins de ses propres forces.
Ces 40 dernières années, le régime des mollahs a toujours eu pour politique de revendiquer les biens publics comme butin de guerre.
Ils se sont emparés des terres publiques, des forêts, des ressources naturelles, des eaux, de l'environnement, des banques, du marché monétaire national, des usines, des sociétés publiques, de la majeure partie des revenus pétroliers, gaziers et pétrochimiques, des communications et du marché des logiciels Internet.
Bien sûr, Khamenei a parfois lancé des appels à la lutte contre la corruption, en réaction à l'indignation publique. Or il est lui-même le plus grand voleur de l'histoire de l'Iran. Par des vols féroces, il a mis en place de grands cartels privés. Le résultat de cette corruption organisée a plongé le peuple iranien dans la misère, faisant de nombreux sans-abris.
Aujourd'hui, la situation en Iran est tellement désastreuse que les gens doivent vendre leurs reins ; ils doivent dormir dans la rue ; les femmes vendent même leurs enfants et les femmes démunies n'ont aucune forme de soutien. Tous les Iraniens honorables sont profondément bouleversés par ces conditions tragiques. L'OMPI a commencé sa lutte avec deux devises simultanées pour sauver le peuple iranien : liberté et rejet de toute forme de discrimination et d'oppression (...)
L'organisation qui a été fondée par Mohammad Hanifnejad et dirigée par Massoud Radjavi, a porté l’étendard de l'islam démocratique et lui a ouvert la voie.
Au cours des cinquante dernières années, l'OMPI/MEK a agi comme une formidable barrière contre l'assaut des pensées barbares, despotiques et misogynes sous couvert de l'islam.
Au début, Mohammad Hanifnejad a rejeté les interprétations de l'islam qui préconisaient l'exploitation des personnes. Il a montré que l'islam ne défend pas les oppresseurs, mais qu'il est du côté des démunis et des opprimés.
L'OMPI/MEK a également rejeté et discrédité l'abus que font les mollahs de l'islam pour obtenir pouvoir et richesse. Ils ont montré que le dynamisme de l'islam et du Coran ne pouvait être compris que dans le cadre d'une lutte politique et sociale démocratique.
Dix ans plus tard, Massoud Radjavi soulignait la menace posée par les perspectives religieuses réactionnaires et traçait une ligne de démarcation entre l'islam auquel l'OMPI croit et la version réactionnaire qui a pris le pouvoir par la suite.

La plus grande mission de l'OMPI a été de s’opposer à Khomeiny.

La plus grande mission des Moudjahidine du peuple a été de s’opposer à Khomeiny qui, pour la première fois dans l'histoire de l'Iran, jouissait à la fois de l'autorité religieuse, du pouvoir politique et de la légitimité émanant d'une révolution populaire. C'est ainsi qu'il est devenu la force la plus hideuse de l'histoire de l'Iran.
La mission idéologique et politique de l’OMPI/MEK se poursuivra jusqu'au renversement du fascisme religieux au pouvoir en Iran.
Conformément à cette mission et en réponse à cette grande responsabilité, l'OMPI/MEK a démontré son opposition totale aux réactionnaires religieux au pouvoir en insistant sur l'égalité et les libertés des femmes.
L'OMPI croit en la foi originelle introduite par le Prophète Mohammad dont le message émancipateur rejette l'oppression de classe ainsi que la discrimination raciale et sexuelle. L’OMPI défend l'égalité des femmes et l'autonomie des minorités ethniques opprimées. Elle défend la souveraineté populaire et n'accepte aucune forme de coercition ni de contrainte.

Quel est le message de l'OMPI pour la jeune génération ?

Et aujourd'hui, quel est le message de l'OMPI/MEK pour la jeune génération ? Quel message a-t-elle pour la société iranienne au début de sa 55e année d'existence ? Le message est clair:
Il est possible de briser les chaînes de la répression et de l'exploitation.
Il est possible de libérer la société de la discrimination sexuelle et de créer de nouvelles relations fondées sur l'égalité femmes/hommes et la solidarité humaine.
La liberté et la justice en font partie d’un tout.
Il est possible d'instaurer la liberté, la justice et l'égalité et l'OMPI/MEK lutte pour atteindre cet objectif.
Il est possible d'avoir une véritable antithèse fondée sur l'islam démocratique qui dépasse l'ignorance, les superstitions et l’extrémisme dissimulés sous le couvert de l'islam.
Ayant comblé les lacunes des révolutions du siècle dernier, la Résistance iranienne a mûri au XXIe siècle et a porté ses fruits dans sa lutte pour la liberté et l'égalité.
C'est l'organisation, la tradition, la voie et la pratique des jeunes Iraniens démunis mais conscients qui ont engendré les soulèvements de décembre 2017 et janvier 2018.
C'est le mouvement et l'idéal des jeunes qui ont formé leurs unités de résistance et maintenu la flamme du soulèvement dans toutes les villes du pays et dans les prisons de Khamenei.
Partout, ils résistent. En s'appuyant sur son peuple, la grande Armée de la Liberté prendra également le même chemin pour tourner cette page sombre de l'histoire de l'Iran.
Un jour, Khomeiny s'est adressé à l'OMPI/MEK pour lui dire : « Si j'avais senti une possibilité infinitésimale de vous voir renoncer à ce que vous avez l'intention de faire, j'aurais fait des compromis avec vous... » (Rouhollah Khomeiny, 12 mai 1981)
Non, il n'y a pas de possibilité infinitésimale que l'OMPI/MEK renonce à son plan pour la liberté, la souveraineté populaire et le renversement de la dictature religieuse des mollahs.
Et c'est une fierté qui brille tout au long de l'histoire de l'OMPI/MEK.
Les Moudjahidine du peuple ont enduré la captivité dans des cages et des cercueils(2) , ils ont subi le massacre de 1988 ; ils sont allés à la potence par milliers ; ils se sont couchés devant des Humvees et des bulldozers à Achraf ; leurs corps ont été pendus à la falaise de Charzebar(3) ou aux poutres de bâtiments en construction dans les villes d'Iran, mais ils n'y a jamais eu la possibilité infinitésimale qu’ils renoncent au combat, et ils ne le feront que lorsque l'Iran sera libre.
Dans l'histoire contemporaine de l'Iran, l'OMPI/MEK est connue pour son engagement à porter sur ses épaules ensanglantées le fardeau nécessaire à l'avancement de sa lutte.
Et aujourd'hui, je voudrais donner l'assurance au peuple iranien que l'OMPI/MEK est capable de renverser le régime en s’appuyant sur son peuple. Les Moudjahidine sont capables de remplacer la tyrannie religieuse par la liberté, la démocratie et la séparation de la religion et de l'État. Ils peuvent remplacer la méfiance par la confiance, l'insécurité et la peur par la sécurité, et l'injustice par l'égalité.
Ils sont capables de conduire l'Iran vers la liberté, la prospérité et le progrès.

------------------------------------------------------
1-L’Achoura est le jour du martyre du troisième Imam des chiites, Hussein, petit-fils du Prophète.

2-Des prisonnières de l’OMPI ont été détenues pendant des mois dans de petits cloisonnements similaires à des cages et des cercueils pour les torturer et les briser.

3-Charzebar est un défilé étroit qui traverse les montagnes de Kermanchah. En 1988, Sara Tolou avait été poignardée dans le coeur et pendue à un arbre en haut d’une falaise surplombant Charzebar par les gardiens de la révolution de Khomeiny.

Extraits du discours de Maryam Radjavi à l'occasion de l'anniversaire de la fondation de l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran à Achraf-3

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

Archive du site

Derniers Tweets