• Déclarations
  • Messages
  • Maryam Radjavi: Appel aux pays à se joindre au front international contre le fascisme religieux
06 Juil2019

Maryam Radjavi: Appel aux pays à se joindre au front international contre le fascisme religieux

Catégories // Messages

Maryam Radjavi: Appel aux pays à se joindre au front international contre le fascisme religieux

Message à la manifestation des Iraniens à Berlin

Honorable dignitaires,

Compatriotes iraniens qui vous êtes dressés pour la liberté en Iran,
Partisans et sympathisants de la Résistance iranienne de toute l'Allemagne rassemblés à Berlin,
je vous salue, vous qui êtes venus aujourd'hui « pour faire entendre partout la voix », comme l'a dit Massoud Radjavi, « du peuple d'Iran et de l'Armée de la liberté ».

Chers compatriotes,

Votre présence ici, dans cette troisième manifestation qui fait suite aux grands rassemblements de nos amis et compatriotes à Bruxelles et à Washington, envoie un message clair. Vous adressant à la nation, aux insurgés, aux travailleurs, aux enseignants et au reste de la population qui en ont assez du régime, vous leur dites d’aller de l'avant le plus rapidement possible parce que les mollahs sont piégés dans leur propre chute.

Dans cette grande manifestation, vous et le peuple iranien envoyez au monde et en particulier à l'Europe le message suivant : Mettez fin à la politique de concessions à la dictature religieuse !
La politique visant à protéger les mollahs contre leur renversement et celle consistant à nourrir ces fauves en turban n’ont résolu aucun des problèmes de ce régime.
A quoi ont abouti trente années de dialogue constructif, de dialogue critique et de dialogue sur toutes sortes d’avantages ?
N'avez-vous pas vu comment les soulèvements et le mouvement de protestation en Iran ont poussé le régime dans sa phase terminale ?
L'espionnage et les opérations terroristes des mollahs en Europe et sur le sol allemand n'ont-ils pas sonné le glas du changement politique ?

La belligérance du régime, les attaques aux missiles, les attaques récentes contre les pétroliers et l'abattage du drone américain ne suffisent-ils pas pour envisager de réviser de cette politique ?
Pour l'Europe, Rohani a été l'espoir central de la modération au sein du régime. Maintenant, il se vante d'embrasser les mains des gardiens de la révolution pour leurs attaques aux missiles. Est-ce que cela ne balaye pas l'excuse la plus importante pour s'entendre avec le fascisme religieux?

Quarante ans ne suffisent-ils pas pour abandonner le mirage de la réforme et le mythe de la modération dans le régime clérical ?

Tout le monde se souvient qu'il y a dix ans, lorsque l'ancien président du régime a hurlé que l'Holocauste n'était pas vrai, le chancelier allemand avait réagi en disant : « En 1933 aussi, on jugeait les slogans nazis comme insignifiants. Mais l'Allemagne a tiré les leçons de son histoire et se trouve obligée de faire face à ce qui se prépare. »
Permettez-moi de poser une question : L'histoire de l'Allemagne et des autres nations européennes n'a-t-elle pas enseigné au monde quel prix lourd et sanglant l'humanité a dû payer pour avoir pratiqué la complaisance avec le fascisme ?
Il y a exactement un an, l'Allemagne a arrêté un soi-disant diplomate du régime qui avait personnellement remis des explosifs à deux terroristes en vue de les utiliser contre le grand rassemblement de la Résistance à Villepinte près de Paris.

Avant et après cela, la police allemande a arrêté sur une durée de trois ans une dizaine de mercenaires et de terroristes en relation avec la force terroriste Qods et le ministère du Renseignement des mollahs. Certains ont été jugés et emprisonnés par le pouvoir judiciaire allemand. La question est de savoir pourquoi des incidents aussi importants n'ont entraîné aucun changement dans la politique allemande à l'égard du régime iranien.

Les mollahs parlent tous les jours sans vergogne de recourir à l'enrichissement de l'uranium et de préparer une bombe atomique. Salehi, qui dirige l'Organisation de l'énergie atomique du régime, a admis que le régime avait trompé les pays européens à propos du site nucléaire d'Arak.

En fait, si les mollahs n'étaient pas aussi confiants dans leurs relations avec l'Europe, comment pourraient-ils être aussi arrogants ? Cela va de l'expansion de leur programme de missiles balistiques en violation de la résolution 2231 du CSNU à l'envoi de forces en Syrie en violation de la résolution 2254 du CSNU jusqu’à l'intensification de leur guerre criminelle dans ce pays.

Le fascisme religieux en Iran est en effet la plus grande menace pour la paix dans le monde aujourd'hui.
Le régime des mollahs a déclaré la guerre aux peuples d'Iran et de la région au cours des 40 dernières années. Ainsi, toute concession accordée sous quelque prétexte que ce soit n'a qu'un seul résultat : augmenter la probabilité pour les mollahs de lancer une guerre désastreuse.
Chaque euro de commerce avec les mollahs équivaut à un euro de carburant pour la machine de Khamenei pour réprimer le peuple iranien et faire la guerre au Moyen-Orient. Parler de paix dans la région est un slogan creux si cela ne s'accompagne pas de sanctions contre Khamenei et les gardiens de la révolution.

Mais laissez-moi souligner ceci : Le changement de régime est la tâche du peuple iranien et de sa Résistance. C'est le travail de l'Armée de la liberté et de personne d'autre.

Comme Massoud Radjavi l'a déclaré à la jeunesse qui manifeste en Iran : Le peuple iranien aura le dernier mot par l'intermédiaire de ses unités de résistance et de l'Armée de la liberté.
Ce que nous avons demandé instamment, c'est que les gouvernements occidentaux n'aident pas les mollahs à rester au pouvoir. La désignation terroriste de l'OMPI/MEK et la répression des Moudjahidine du peuple et de la Résistance iranienne dans les pays européens n’ont-elles pas été le fait d’un accord honteux avec les mollahs et la meilleure assistance qui leur a été fournie ?
Et que dire d’avoir exclu de l’accord nucléaire les violations des droits humains en Iran ? Qu'en est-il de laisser la voie ouverte à l'expansion des installations nucléaires du régime dont une partie de l'équipement et de la technologie a été achetée sur vos marchés ?
Qu'en est-il de la vente d’instruments de répression, d'écoute clandestine et d'espionnage au sinistre ministère du Renseignement et au Corps des gardiens de la révolution ? Et que dire de laisser libre cours à la diabolisation du régime et à la publication de volumes de fake news contre les Moudjahidine du peuple dans les médias favorables à la complaisance avec ce régime?

Oui, tout cela aide les mollahs.
Le Département de la protection de la Constitution de l'Allemagne reconnaît chaque année, y compris il y a quelques jours, que l'ambassade du régime iranien fait de l'espionnage contre les opposants, en particulier contre les Moudjahidine du peuple et le Conseil national de la Résistance. Alors, pourquoi cette ambassade n'a-t-elle pas été fermée ?
Le pouvoir judiciaire allemand a décidé que le guide suprême des mollahs, le président du régime, le ministre des Affaires étrangères et le ministère du Renseignement avaient pris la décision et ordonné les assassinats terroristes au restaurant Mykonos à Berlin. Alors, pourquoi Khamenei n'est-il pas sur la liste terroriste de l'Allemagne et de l'Europe, et pourquoi n'a-t-il pas été sanctionné?

Le gouvernement allemand a confirmé officiellement que le régime iranien avait joué un rôle dans les attaques contre les pétroliers et a souligné son rôle destructeur dans la région. Alors, pourquoi l'Allemagne et l'Union européenne n'ont-elles pas déclaré le Corps des gardiens de la révolution (pasdaran) entité terroriste ?
J'aimerais réitérer qu’il faut appliquer le jugement, le châtiment et l'expulsion des mercenaires du ministère du Renseignement et du Corps des gardiens de la révolution des mollahs, ainsi que la déclaration de l'UE du 29 avril 1997.
La déclaration, qui a été publiée en même temps que l'arrêt de la Cour dans l'affaire du restaurant Mykonos, souligne que les relations de l'UE avec le régime iranien ont été subordonnées au respect par les autorités du régime des normes du droit international et à leur abandon des activités terroristes.

Elle a également appelé à refuser de délivrer des visas aux agents des services de renseignement et de sécurité du régime iranien et à se concentrer sur l'expulsion des États membres de l'UE des agents de renseignement du régime.
Il est impératif et urgent pour les Iraniens et leur sécurité que les articles de la déclaration du 29 avril 1997 soient mis en œuvre.

En ce qui concerne les droits humains, permettez-moi de demander en particulier à Mme Merkel de prendre la tête d’une initiative spéciale au niveau européen contre les violations des droits humains commises par le régime des mollahs afin de mettre fin notamment aux persécutions, exécutions et meurtres de prisonniers sous la torture, et de former une délégation internationale pour visiter les prisons et les prisonniers politiques en Iran.
Au nom de la Résistance du peuple iranien, je tiens à le répéter :

La communauté internationale et en particulier l'Union européenne doivent reconnaître le droit du peuple iranien à résister pour renverser le régime des mollahs et instaurer un gouvernement démocratique et la souveraineté du peuple iranien.

Le dossier des violations des droits humains et du massacre des prisonniers politiques en Iran doit être renvoyé devant le Conseil de sécurité des Nations unies.
Le Conseil de sécurité des Nations unies doit déclarer que le régime des mollahs en Iran constitue une menace pour la paix et la sécurité mondiales.

Nous appelons également tous les pays à se joindre au front international contre le fascisme religieux.
Enfin, je voudrais exprimer ma plus vive gratitude aux dignitaires et aux parlementaires allemands, en particulier aux membres du Comité allemand pour la solidarité avec un Iran libre. Le soutien et l'aide de ces femmes et ces hommes honorables ont marqué d’une page d'or l'histoire des relations entre l'Allemagne et l'Iran.
Je voudrais me souvenir de notre chère Ingrid Holzhuter qui a soutenu les Moudjahidine du peuple et les habitants d'Achraf jusqu'à son dernier jour.

Je voudrais me souvenir de Gaok, le camarade allemand de Mirza Kuchik-Khan, qui lui est resté fidèle jusqu'au dernier moment et qui est mort avec lui, devenant ainsi le symbole historique de l'amitié entre nos deux nations.
Oui, avec une nation déterminée à renverser le régime des mollahs, avec votre passion et votre amour de la liberté, avec la détermination des unités de résistance et avec la bataille menée par l'Armée de la liberté,

l'Iran sera libre !
L'Iran sera libre !

Maryam Radjavi: Appel aux pays à se joindre au front international contre le fascisme religieux

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

Archive du site

Derniers Tweets