• Déclarations
  • Communiqués
  • Maryam Radjavi : Les manifestations et le soulèvement des différentes couches de la population ainsi que les unités de résistance se poursuivront jusqu'à la victoire finale
Jan02

Maryam Radjavi : Les manifestations et le soulèvement des différentes couches de la population ainsi que les unités de résistance se poursuivront jusqu'à la victoire finale

Categories // Communiqués

Maryam Radjavi : Les manifestations et le soulèvement des différentes couches de la population ainsi que les unités de résistance se poursuivront jusqu'à la victoire finale

Manifestations d'agriculteurs à Ispahan et de retraités à Téhéran et à Machhad

Le mercredi 2 janvier, les retraités de Téhéran et de Machhad et les agriculteurs d'Ispahan ont manifesté pour protester contre la tyrannie du régime des mollahs, leurs moyens de subsistance et l'incapacité du régime à tenir les promesses trompeuses.

A Téhéran, un grand groupe de retraités s'est réuni devant le Majlis (parlement du régime). Ils ont scandé : « Retraité, debout, contre l'oppression et la discrimination » ; « le gouvernement trahit, le Majlis protège » ; « nous n’arrêterons pas, tant que nous n'aurons pas obtenu nos droits ; « aucune nation n'a jamais vu un parlement aussi mauvais » ; « aucun peuple n’a subi autant d’injustice » ; « ils manipulent, l'Islam pour supprimer les gens » ; « les enseignants emprisonnés doivent être libérés » ; « le prisonnier politique doit être libéré » ; « travailleurs, enseignants, étudiants, unité, unité » ; « face a l'oppression, nous sommes tous ensemble » ; « inflation, la vie chère, répond Rohani ! » Dans le même temps, à Mashhad, les retraités se sont rassemblés et ont réclamé leurs revendications légitimes.

A Ispahan, des milliers d'agriculteurs démunis se sont rassemblés au pont Khajou et dans le lit asséché de la rivière Zayandeh-Roud. Ils ont exigé leur droit à l'eau et l'ouverture de l'écoulement de l'eau de Zayandeh-Roud, et ont protesté contre l'échec de la mise en œuvre des promesses trompeuses du régime. Les manifestants, parmi lesquels les femmes avaient une présence très impressionnante, ont ensuite marché vers Siossé-Pol (pont aux 33 Arcades) repoussant l’encerclement des forces répressives et des mercenaires du régime. Un certain nombre de manifestants ont empêché l'avancée des forces anti-émeutes en s'asseyant dans l’avenue. De nombreux d'agriculteurs ont également marché de Khorasgan vers le pont de Khajou. Ils ont scandé : « Mort à l'oppresseur, Vive les agriculteurs » ; « le agriculteurs sont prêts à sacrifier leurs vies, mais n'accepte pas l'humiliation » ; « la victoire vient de Dieu, A mort ce gouvernement démagogue » ; « même si nous mourons, nous obtiendrons notre droit à l’eau »; « l'eau de Zayandeh-Roud est notre droit inaliénable » ; « notre gouvernement est notre honte » ; Rohani, menteur, où est passé notre Zayandeh-Roud ? » ; « aucune nation n'a vu autant injustices » ; « Police, attention nous sommes des agriculteurs, pas des truants » ; « Notre honte est la Radio et TV de notre État ».

Le mouvement de protestation des paysans a eu lieu malgré que le régime tentait d'empêcher la manifestation en mobilisant des forces anti-émeutes et des agents en civil, et avait déployé des véhicules blindés et des canons à eau. Des agents en civil et des forces de sécurité de l'État ont attaqué des manifestants, dont un grand nombre étaient des agriculteurs âgés. Le régime des mollahs avait diminué le flux les lignes Internet dans cette zone pour empêcher que les agriculteurs communiquent entre eux, et saisissait les téléphones portables des manifestants.

Les agents répressifs tentaient d'empêcher les agriculteurs d'avancer en tirant en l'air et en arrêtant un certain nombre d'entre eux. Le peuple a résisté à ces brutalités en criant à l’adresse des forces de répression : "Vauriens" ! Ils ont empêché le discours de l'un des agents du régime qui est venu sur les lieux pour tromper les agriculteurs.

Maryam Radjavi a salué les retraités à Téhéran, Machhad et dans d'autres villes du pays, ainsi que les agriculteurs et travailleurs d'Ispahan qui se sont opposés à l'oppression et à la discrimination du régime. Elle a souligné que que les forces répressives essaient en vain de mettre fin à ces manifestations en mobilisant leurs forces, en imposant des restrictions et en arrêtant des manifestants. Elle a appelé la population, en particulier les femmes et les jeunes, à soutenir les protestations, affirmant que les protestations, les manifestations et le soulèvement des différentes couches de la population ainsi que les unités de résistance se poursuivront jusqu'à la victoire finale.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 janvier 2019

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

Archive du site

Derniers Tweets