Choisir la langue : فارسی | العربية | English
  • Déclarations
  • Messages
  • Message à la réunion “les femmes, la force du changement” Stockholm, Suède – Journée internationale des Femmes 2017
Mar 042017

Message à la réunion “les femmes, la force du changement” Stockholm, Suède – Journée internationale des Femmes 2017

Categories // Messages

Message à la réunion “les femmes, la force du changement” Stockholm, Suède – Journée internationale des Femmes 2017

Honorables représentants,
Eminentes personnalités,


Je souhaite adresser mes sincères remerciements aux Suédois et à leurs élus pour leur soutien à la Résistance du peuple iranien.
À la veille de la Journée internationale des femmes, je voudrais adresser mes félicitations à mes sœurs en Suède et à toutes les femmes du monde. Je tiens également à rendre hommage aux efforts et aux sacrifices des femmes dans le combat pour la liberté et l'égalité.
La Journée internationale des femmes nous rappelle un avenir glorieux promis à l'humanité par le mouvement pour l'égalité des femmes et en même temps, elle met en avant les inégalités, la violence et l'exploitation des femmes dans notre monde.
L'Iran est un pays où les femmes vivent dans l'une des pires oppressions.
Leur répression systématique par les mollahs a commencé sous le couvert de l'islam et ils ont profité de la religion pour imposer un large éventail de restrictions et de discriminations à leur encontre, comme l'obligation de porter le voile.
Le Code civil a été rédigé sur la base de la discrimination des femmes, et le Code pénal considère que les femmes valent la moitié des hommes.
Selon la charia des mollahs, de nombreuses activités des femmes, comme la propriété, les voyages, sortir de chez soi, l'éducation et l'emploi dépendent des décisions et des désirs des hommes.
Sur la base des lois répressives et misogynes des mollahs, les filles de 13 ans et parfois les fillettes de 9 ans peuvent être mariées et même être punies par la loi.
Les mollahs ont répandu la culture de domination du mâle avec des coutumes décadentes comme la polygamie, les mariages temporaires et les crimes d'honneur.
Les mollahs ont privé les filles d'étudier des dizaines de matières universitaires. La présence des femmes sur le marché du travail en Iran n'est que de 14%.
Les femmes en Iran ont commencé leur lutte il y a 150 ans. Elles ont été en première ligne de la lutte contre la dictature religieuse des mollahs et constituent sa force axiale. Des dizaines de milliers de femmes ont été torturées et exécutées depuis que la révolution du peuple iranien en 1979 contre la dictature du chah a été usurpée par les mollahs répressifs.
Les femmes occupent des postes clés et de premier plan à tous les niveaux du mouvement de la Résistance iranienne et détiennent plus de 50% des sièges au Parlement de la Résistance.
L'égalité des femmes jouit d'un poids significatif dans nos conceptions et nos plans pour l’Iran de demain. Nous insistons particulièrement sur la participation égale des femmes à la direction politique et économique de la société.
Le peuple iranien a démontré son profond désir de renverser la tyrannie religieuse par de nombreuses manifestations anti-gouvernementales.
Pour préserver leur pouvoir contre la menace de ces manifestations, les mollahs recourent à des violations flagrantes des droits humains en Iran et à la guerre et à la déstabilisation au Moyen-Orient.
120 000 exécutions, dont le massacre de 30 000 prisonniers politiques en quelques mois durant l’été 1988, l'élimination des libertés sociales et individuelles et la répression totale des médias et du cyberespace, ne constituent qu’une partie du dossier du régime. Malgré les fausses déclarations de modération de Rohani, près de 3 000 personnes ont été exécutées jusqu'à présent sous son mandat présidentiel. Ils comprenaient des dizaines de femmes et un nombre considérable de jeunes qui avaient moins de 18 ans au moment de l'arrestation.
Au Moyen-Orient, les mollahs sabotent la région par l'intermédiaire de leurs pasdaran par des invasions, la formation de nombreux groupes de milices, l'exportation d'armes, l'envoi de forces et l'engagement dans diverses guerres et opérations terroristes.
Les mollahs ont joué un rôle important dans le massacre d'un demi-million de personnes du peuple innocent de Syrie grâce à leur soutien total à la dictature de Bachar Assad et à son engagement militaire en Syrie.
Les crimes du régime en Iran et sa belligérance au Moyen-Orient sont dangereux pour le monde. La communauté internationale ne doit plus rester passive à cet égard.

Nous exhortons le Parlement suédois, les défenseurs des droits humains et des droits des femmes à appeler leur gouvernement à :
- Conditionner la poursuite et le développement des relations économiques et politiques avec le régime iranien et des visites diplomatiques dans notre pays enchaîné, à la fin des exécutions, en particulier l'exécution des femmes et des mineurs. L'expérience des 35 dernières années montre que ces visites et ces relations encouragent le régime iranien dans les exécutions, la torture et les violations des droits des femmes et des droits humains.
- Demander l'expulsion du Corps des gardiens de la révolution iraniens et de sa Force Qods des pays du Moyen-Orient et d’être à la tête de l'initiative de placer les pasdaran, le ministère du Renseignement et d'autres organismes chargés de la répression et de l'exportation du terrorisme sur la liste du terrorisme.
- Reconnaître et respecter la lutte du peuple iranien pour le changement de régime.

Encore une fois, je vous remercie vivement pour tous vos efforts en faveur de la Résistance du peuple iranien et en particulier des femmes en Iran.

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

 

Derniers Tweets