• Accueil / Communiqués / A la suite du rapport de l’AIEA et des déclarations de son directeur général
07 Juin 2021

A la suite du rapport de l’AIEA et des déclarations de son directeur général

Catégories // Communiqués // Déclarations // Nouvelles et activités

A la suite du rapport de l’AIEA et des déclarations de son directeur général

Maryam Radjavi : Le récent rapport de l’AIEA montre que le régime des mollahs n’a pas abandonné le projet de production de la bombe pour assurer sa survie

Maryam Radjavi a déclaré que le récent rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et les déclarations de son directeur général montrent à nouveau que le régime des mollahs n’a pas abandonné le projet de production de la bombe atomique pour assurer sa survie. Cela montre également que pour gagner du temps, il continue sa politique de dissimulation pour induire en erreur la communauté internationale.
En même temps, avec son chantage, il veut contraindre ses interlocuteurs étrangers à lever les sanctions, fermer les yeux sur son programme de missiles, son exportation du terrorisme et ses ingérences criminelles dans la région.
Comme la Résistance iranienne l’a déclaré à plusieurs reprises, a ajouté Mme Radjavi, pour empêcher le régime de se doter d’une bombe atomique, la réimposition de six résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, l’arrêt complet de l’enrichissement, la fermeture des sites nucléaires et les inspections en tout lieu et tout temps sont nécessaires.
Selon un nouveau rapport de l’AIEA, le régime des mollahs, malgré ses promesses précédentes, refuse de répondre aux questions de l’agence concernant quatre sites et a reporté les pourparlers après son élection présidentielle. Selon ce rapport, les réserves d’uranium enrichi du régime ont atteint 16 fois le plafond autorisé dans l’accord nucléaire. L’AIEA est gravement préoccupée par la production de 2,4 kg d’uranium enrichi à 60 % et d’environ 62,8 kg d’uranium enrichi à 20 %.
Ce matin, au début de la réunion du Conseil des gouverneurs, le directeur général de l’AIEA a déclaré : « Après de nombreux mois, l’Iran n’a pas fourni les explications nécessaires sur la présence des particules de matière nucléaire… Nous sommes face à un pays qui a un programme nucléaire avancé et ambitieux et qui enrichit de l’uranium très proche du niveau de qualité militaire. » Les propos de M. Grossi, également rapportées par Reuters aujourd’hui, réitèrent : « Le manque de clarification des questions de l’agence concernant l’exactitude et l’intégrité de la déclaration de sauvegarde de l’Iran affectera sérieusement la capacité de l’agence à garantir la nature pacifique du programme nucléaire iranien. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 7 juin 2021

Maryam Radjavi

Maryam Rajavi

Présidente-élue du Conseil
national de la Résistance
Iranienne

En savoir plus

Derniers Tweets