• Accueil / Nouvelles et activités / Manifestations d’enseignants dans 40 villes de 20 provinces d’Iran aux cris de « Libérez les enseignants emprisonnés »
25 Sep 2021

Manifestations d’enseignants dans 40 villes de 20 provinces d’Iran aux cris de « Libérez les enseignants emprisonnés »

Catégories // Communiqués // Déclarations // Nouvelles et activités

Manifestations d’enseignants dans 40 villes de 20 provinces d’Iran aux cris de « Libérez les enseignants emprisonnés »

Maryam Radjavi : Aujourd’hui, le cri des enseignants pour réclamer leurs droits résonne dans tout le pays

Dans la matinée du 25 septembre 2021, parallèlement à la rentrée scolaire, les enseignants ont protesté dans plus de quarante villes des provinces de Téhéran, Fars, Kermanchah, Ispahan, Zandjan, Khouzistan, Lorestan, Ilam, Khorassan-Razavi, Khorassan du Nord, Khorassan du Sud, Kurdistan, Yazd, Guilan, Kerman, Ardebil, Chaharmahal-Bakhtiari, Bouchehr, Mazandaran, Azerbaïdjan oriental et Kohguilouyeh-Boyer-Ahmad. Ils protestaient notamment contre leurs conditions de travail et de vie insupportables, la non-application du plan de classement et le non-paiement des primes des retraités.

Les enseignants scandaient : « libérez les enseignants emprisonnés », « enseignant crie pour réclamer tes droits », « même si nous mourons, nous obtiendrons nos droits », « Pas de droits, pas de classe », « les enseignants rejettent la discrimination », « ni discrimination ni compromis, notre salaire sans compromis », « appliquez le classement ! », « le classement est un droit inaliénable ».

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a déclaré : Aujourd’hui, le cri des enseignants pour réclamer leurs droits résonne à travers l’Iran, du nord au sud et de l’est à l’ouest, à Téhéran et dans 20 provinces du pays. Vive les enseignants libres qui montrent leur volonté d’obtenir leurs droits volés par le fascisme religieux au pouvoir en Iran. Ce n’est que par la résistance, le soulèvement et le renversement du fascisme religieux que les droits des enseignants, des travailleurs et de la grande majorité du peuple iranien pourront être restaurés. Des droits élémentaires brutalement bafoués pendant des années par un régime qui n’a apporté que l’oppression, la discrimination, la pauvreté, l’inflation et le chômage.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 25 septembre 2021

Maryam Radjavi

Maryam Rajavi

Présidente-élue du Conseil
national de la Résistance
Iranienne

En savoir plus

Derniers Tweets