11 Jan 2021

Iran : La barre des 200.000 décès dus au Covid-19 est dépassée

Catégories // Communiqués // Déclarations

Iran : La barre des 200.000 décès dus au Covid-19 est dépassée

Maryam Radjavi : Ce nombre ahurissant et tragique de décès résulte de la politique criminelle et prédatrice du régime. Khamenei et Rohani en sont les responsables directs. En empêchant l’importation du vaccin, ils préparent une catastrophe encore plus grande.
Le nombre réel de décès, en termes de population, place l’Iran en tête du classement mondial.

• Ebrahim Raïssi, chef du judiciaire : Le peuple iranien ne doit pas être le laboratoire des vaccins américains et britanniques. (Télévision officielle, 11 janvier 2021)
• Lettre du système médical à Rohani : La production de masse du vaccin domestique ne commencera pas de sitôt. La priorité est d’acheter des vaccins, un besoin vital et essentiel qui doit être fourni à la population, aux groupes vulnérables et à haut risque et au personnel médical dans les plus brefs délais. (Site Tabnak, 10 janvier 2021)
• Le chef du système médical : si la vaccination n’est pas effectuée à temps, les mutations virales vont réduire l’effet du vaccin. (Agence Isna, 11 janvier)
• Le gouverneur de Téhéran : le danger d’une nouvelle vague d’épidémie de Covid-19 est très élevé. (Agence Irna, 11 janvier 2021)
• Agence Irna, 11 janvier 2021 : Depuis le mois d’aout, Amol est à la pointe de la mortalité et du nombre de malades du coronavirus.

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé le 11 janvier 2021 que le nombre de décès dus au coronavirus dans 478 villes d’Iran a dépassé le seuil ahurissant des 200.000.

Le bilan des morts dans les provinces est le suivant : Téhéran 48.921, Khorassan-Razavi 13.585, Ispahan 12.540, Qom 7800, Mazandaran 7782, Azerbaïdjan occidental 7398, Guilan 7086, Fars 6100, Alborz 5200, Sistan-Balouchistan 4846, Kerman 4416, Markazi 4133, Yazd 3572, Kurdistan 3416, Ardebil 2467, Qazvine 2102, Ilam 2071, Khorassan du Sud 1886, Chaharmahal-Bakhtiari 1580, Kohgiluyeh-Boyer-Ahmad 1464.

A propos de ce chiffre ahurissant et tragique, Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a déclaré : Cette catastrophe résulte directement de la politique criminelle et prédatrice du régime des mollahs depuis dix mois. Il était possible d’empêcher les décès d’atteindre une telle ampleur et d’en réduire le nombre. Khamenei et Rohani sont les responsables directs de l’augmentation des décès, ainsi que les autres dirigeants du régime. Au lieu de payer les ouvriers et les travailleurs avec l’argent des cartels économiques contrôlés par Khamenei et les gardiens de la révolution, ils les ont envoyés à l’abattoir du Covid19. Aujourd’hui, en empêchant le vaccin d’entrer en Iran, ils préparent une tragédie encore plus grande.

Le nombre de décès en Iran, a-t-elle ajouté, même en s’en tenant aux chiffres officiels, est bien plus élevé que celui des pays voisins et du Moyen-Orient. Des pays dont l’infrastructure et les fondations économiques et sociales sont souvent beaucoup plus faibles que l’Iran. Les chiffres véritables placent cependant l’Iran en tête du classement mondial en termes de population.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 11 janvier 2021

Maryam Radjavi

Maryam Rajavi

Présidente-élue du Conseil
national de la Résistance
Iranienne

En savoir plus

Derniers Tweets