Iran libre de demain

L’Iran de demain sera non nucléaire et en paix avec tous les pays du monde. Ces derniers jours, au Japon, le tremblement de terre, le tsunami et les explosions de centrales nucléaires ont eu un impact catastrophique. Au nom du peuple iranien et de sa résistance, je fais part de notre compassion avec le peuple japonais. Mais cette catastrophe démontre que le programme nucléaire secret et illégal du régime iranien est mille fois plus dangereux pour toute la société. Nous ne voulons pas d’un Iran nucléaire.
Contrairement à la propagande du régime en place et de ses lobbies en Occident, le peuple iranien est opposé au programme nucléaire des mollahs. L’allégation de la dictature comme quoi le programme nucléaire est considéré comme une fierté nationale est un énorme mensonge.
Nous sommes fiers d’avoir révélé le programme nucléaire des mollahs et nous continuerons à le faire, parce qu'il est absolument contraire aux intérêts du peuple iranien.

Les ouvriers
La faillite des banques et l’augmentation des importations de l’étranger, font des travailleurs iraniens les premières victimes.
De même, la politique scélérate qui consiste à allouer la part du lion des revenus du pays aux dépenses de guerre et aux massacres en Syrie, a rendu les travailleurs iraniens encore plus pauvres.
Cela fait des années que le salaire minimum des travailleurs tourne autour d’un dollar l’heure.
Or le salaire d’un dollar/heure des travailleurs iraniens n’est même pas le quart du salaire minimum dans les pays les plus touchés par la crise dans le monde, à l’instar de la Grèce .

Le raz-de-marée de licenciements a enflé sous le gouvernement Rohani et chaque jour voit des travailleurs licenciés grossir par groupes entiers le flot de millions de chômeurs.
Ceux qui ont encore un emploi sont sous la pression des salaires impayés et en raison des contrats d’embauche provisoire ou signés sur une page blanche, ils n’ont pas de sécurité de l’emploi.
Ces contrats d’embauche, selon le ministère du Travail, concernent 93% de la population active en Iran . Il s’agit du plan le plus cruel de la dictature religieuse contre les droits des travailleurs visant à les asservir et à en faire de la main d’œuvre bon marché.
L’Iran compte les plus bas salaires au monde et les salariés y sont les plus vulnérables face au licenciement et ont le moins de sécurité de l’emploi.
Bien qu’il y ait en Iran une terrible récession, le facteur principal de la vie brisée des travailleurs, c’est l’indifférence des mollahs à leur sort et le fait qu’ils en fassent les victimes de leur politique criminelle.

Le pillage des fruits du labeur des travailleurs et la répression des protestations et de leurs revendications, sont un dénominateur commun des factions du pouvoir. C’est pourquoi, en s’appuyant sur les informations et les estimations officielles, les conditions de travail se détériorent chaque année.
Il est impossible d’obtenir le minimum de droits pour les travailleurs iraniens sans un changement de régime.
La liberté d’avoir des organisations indépendantes, le droit de grève et de manifester, l’abolition des contrats temporaires et sur page blanche, le démantèlement des groupes majeurs d’embauche, le versement rapide des salaires et de toutes les primes dues, une assurance santé et chômage et les autres revendications des travailleurs menacent l’existence du régime parce qu’elles engendrent leur liberté à des degrés divers. C’est pourquoi obtenir une seule de ces demandes est intrinsèquement lié à la lutte pour un changement de régime.

Un système d’enseignement moderne et libre
Ce qui suit sont les revendications les plus importantes des enseignants iraniens dans leurs manifestations et leurs déclarations. Ils cherchent clairement à briser le régime tyrannique qui prévaut dans l'éducation en Iran :

• La libération des enseignants emprisonnés ;
• La reconnaissance du droit de manifester des enseignants ;
• Assurer les droits des élèves ;
• La liberté des syndicats enseignants ;
• La participation des enseignants dans les structures de l’éducation ;
• La mise en place d'un système bénévole de l'éducation ;
• La fin des discriminations et des inégalités contre les enseignants.
De toute évidence, les revendications des enseignants iraniens s’inscrivent dans des manifestations pacifiques, mais le régime ne peut s’en approcher car il les considère comme préjudiciables à son existence.
L'Iran de demain a besoin d'un système d'enseignement moderne obligatoire et gratuit pour tous les enfants d'Iran. Ce système doit être libre de toute domination politique et culturelle et doit promouvoir la participation politique de tous les citoyens.
Nous avons également besoin d'un enseignement supérieur démocratique fondé sur l'indépendance de ses institutions et la reconnaissance de la liberté académique.
Nous avons besoin d'un système sportif global fondé sur le principe fondamental de l'accès sans discrimination et en toute liberté aux installations sportives de tous les jeunes dans chaque ville et village, permettant la participation libre et égale des femmes et des filles dans les diverses disciplines à travers le pays.
Nous sommes déterminés à éliminer toutes les formes de répression et de censure. C’est l’axe majeur qui mène à un régime démocratique.
Nous sommes déterminés à créer les conditions du libre choix, à l’épanouissement de la participation politique par la liberté d'expression et des activités sans restriction, et à ouvrir la voie à une participation politique florissante.
Ouvrons les portes du monde et toute sa connaissance et ses informations aux jeunes Iraniens.

Nous insistons sur l'égalité de tous les citoyens ;
L'égalité de tous pour voter et se faire élire ;
L'égalité des hommes et des femmes pour tous les droits politiques, sociaux, économiques et familiaux ;
L’égalité des chances pour tous en matière d'éducation, d'enseignement supérieur, de l'emploi et du monde des affaires.

Oui, nous sommes à la recherche d'un nouvel ordre fondé sur la liberté, la démocratie et l'égalité.

Les droits égaux des minorités ethniques

Nous disons que les minorités ethniques en Iran recèlent une force immense et efficace pour renverser le régime des mollahs et parvenir à la liberté. Par conséquent, nous devons reconnaitre la valeur du caractère multiculturel et multilingue de notre nation.
Nos compatriotes qui sont de différentes cultures et langues, doivent être en mesure de participer également aux prises de décision nationales. Ils doivent être en mesure de préserver leur identité culturelle, religieuse et linguistique. Ils doivent être en mesure de parler, travailler et étudier dans leur langue maternelle et de la promouvoir.
Notre Iran est un jardin d’une incroyable beauté où croissent la liberté et la souveraineté populaire. Les Baloutches et les Kurdes, les Arabes et les Lores, les Bakhtiaris et les Turkmènes, les Azéris et les adeptes des différentes ethnies et confessions sont les magnifiques fleurs multicolores du jardin de l'Iran. Et le jour approche où l'Iran deviendra à coup sûr le jardin de la liberté et de la justice

 

Points de vue

 Echec de la mascarade électorale

Khamenei a voulu faire barrage aux révoltes. Mais il a échoué en raison de l’état explosif de la société...[Lire la suite]   

   L’alternative démocratique

Sa force est sa foi à la séparation de la religion et de l’Etat, la participation des femmes à leadership politique.....[Lire la suite] 

   Les demandes du peuple et de la résistance

La Constitution du régime des mollahs est nulle. Notre nation demande la liberté, la démocratie et l’égalité....[Lire la suite]

 

 La force d’alternative

Cette alternative a pu pousser la crise au point de la chute du régime. 2009 : elle a changé le slogan où est mon vote à celui de à bas le principe du Guide suprême. 2016 : elle a fait du massacre de 88 le repère de la politique..... [Lire la suite]

 Trois vérités fondamentales

pour la liberté en Iran et la paix dans la région :
1- la nécessité de renverser le régime du Guide suprême.
2- Ce renversement est à portée de main
3- Il existe une alternative démocratique et une résistance organisée pour le faire..... [Lire la suite]

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

Archive du site

Derniers Tweets