• Accueil / Messages / Condoléances au peuple iranien à la suite des inondations et glissements de terrain dans les provinces d’Iran
30 Juil 2022

Condoléances au peuple iranien à la suite des inondations et glissements de terrain dans les provinces d’Iran

Catégories // Déclarations // Messages // Nouvelles et activités

Condoléances au peuple iranien à la suite des inondations et glissements de terrain dans les provinces d’Iran

Appel aux compatriotes et aux conseils de résistance populaire à secourir les sinistrés

J’adresse mes plus sincères condoléances à tous mes compatriotes, en particulier aux familles endeuillées et affligées par les inondations catastrophiques dans plus de 20 provinces du pays.
Nous demandons à la jeunesse vaillante et à nos compatriotes dans tout le pays, aux conseils de résistance populaire, en particulier dans les provinces voisines des zones inondées, d’apporter de manière indépendante des secours aux sinistrés.
La survenue d’inondations dans plus de 20 provinces d’Iran ont causé un grand nombre de victimes dans les villes et les villages. La population a subi des dégâts et se retrouve sans abri et sans défense face aux catastrophes naturelles sous le régime des mollahs prédateurs. Il s’agit d’une catastrophe nationale.
Nous adressons nos salutations à toutes les personnes vaillantes qui se sont levées pour secourir les sinistrés des inondations et se sont mises en danger pour sauver la vie de leurs compatriotes.
Les inondations de ces derniers jours, comme d’autres catastrophes naturelles, montrent la situation socio-économique anormale et régressive de l’Iran sous le régime des mollahs.
Les vies de tant de femmes, d’hommes et d’enfants innocents et sans abri sont perdues, ces maisons qui sont détruites sont le résultat du fait que la majorité des biens du pays sont jetés dans le four de l’étouffement, de la répression et de la torture ou de la guerre et du terrorisme du CGRI.
Tant de vie de femmes, d’hommes et d’enfants innocents et sans abri perdues, et tant d’habitations ont été détruites. C’est le résultat de l’engloutissement de la grande majorité des biens du pays dans le brasier de la répression et de la torture ou de la guerre et du terrorisme des pasdarans.
Voilà ce qu’a fait le régime : il a dépensé environ 2000 milliards de dollars jusqu’à présent pour le programme de l’arme nucléaire. Chaque année, il dépense des sommes astronomiques pour la production de missiles et de drones ou pour entretenir ses propres groupes supplétifs au Moyen-Orient, et en retour il sème la destruction au sein du peuple iranien.
Chaque incident naturel en Iran – sans exception – coûte des vies à notre peuple démuni, car le siège de Khamenei, les gardiens de la révolution et les mollahs au pouvoir ont transformé l’Iran en un champ de ruines.
Le dirigeant de ce régime qui prétend avoir une économie basée sur la connaissance, n’a aucun scrupule face à l’extrême incapacité de son gouvernement à empêcher ces dévastations. Mais comme les inondations précédentes ou la crise du coronavirus, il considère les inondations dans de nombreuses provinces comme une bénédiction pour son régime.
Après le coronavirus, Khamenei et Raïssi veulent tuer massivement la population avec des prix élevés et la faim, mais aussi en détruisant les habitations.
Le coronavirus, les prix élevés, les inondations et les séismes sont une bénédiction pour Khamenei pour contenir la vive colère qui gronde dans la société. Mais comme l’a dit Massoud [Radjavi, le dirigeant de la Résistance iranienne], « la punition pour ce régime est un déluge de feu ».
Il est nécessaire de déposséder complètement Khamenei des mille milliards de dollars d’actifs accumulés au Siège exécutif, à la Fondation Mostazafine, à la fondation Astan-e-Qods, aux coopératives des pasdarans, des miliciens du Bassidj et des forces de sécurité pour les consacrer aux moyens de subsistance, à l’emploi, aux soins médicaux et à l’enseignement pour l’ensemble de la population iranienne.
Au 21e siècle, le degré de vulnérabilité du peuple iranien aux inondations et autres catastrophes naturelles est dû à l’ampleur des destructions causées par ce pouvoir qui dilapide les ressources du peuple iranien dans la répression, l’incitation à la guerre et les programmes nucléaires et de missiles pour maintenir en place la tyrannie religieuse. Ces tragédies amères ne prendront fin qu’avec le renversement de ce régime anti-iranien et inhumain.

Maryam Radjavi

Maryam Rajavi

Présidente-élue du Conseil
national de la Résistance
Iranienne

En savoir plus

Derniers Tweets