• Accueil / Messages / Maryam Radjavi annonce un deuil national en Iran pour le meurtre sauvage de la jeune kurde innocente Mahsa Amini
16 Sep 2022

Maryam Radjavi annonce un deuil national en Iran pour le meurtre sauvage de la jeune kurde innocente Mahsa Amini

Catégories // Communiqués // Messages // Nouvelles et activités

Maryam Radjavi annonce un deuil national en Iran pour le meurtre sauvage de la jeune kurde innocente Mahsa Amini

« J’exprime mes plus sincères condoléances à la famille de Mahsa Amini. Il faut dissoudre la patrouille misogyne du vice du régime. J’appelle les femmes honorables d’Iran à protester dans tout le pays contre ce régime misogyne et cruel.
L’oppression des mollahs et des pasdarans, gardiens du crime et de l’ignorance, sera écrasée par la résistance des femmes iraniennes. Il faut combattre de toutes ses forces ce régime et ses patrouilles répressives. »

Selon un communiqué de la commission des Femmes du Conseil national de la résistance iranienne, Mahsa (Jina) Amini, une jeune fille de 22 ans de Saqqez, dans la province du Kurdistan, qui s’était rendue à Téhéran avec sa famille, a été arrêtée le mardi 13 septembre à l’entrée de la voie rapide Haqqani de la capitale par une patrouille du vice. Elle a ensuite été emmenée au service répressif connu sous le nom de « sécurité des mœurs ».

Parce qu’elle protestait contre cette arrestation, elle a été rouée de coups par des agents de sécurité. En raison de la gravité de ses blessures, elle a été conduite à l’hôpital Kasra de Téhéran. Après avoir examiné Mahsa, les médecins traitants ont annoncé qu’elle avait été victime en même temps d’une crise cardiaque et d’une mort cérébrale. Il est dit que la mort cérébrale de Mahsa est due à une fracture du crâne provoquée par les coups violents que lui ont porté à la tête les agents.

Craignant la réaction publique face à ce crime barbare, Raissi a ordonné à son ministre de l’Intérieur, Ahmad Vahidi, d’examiner cet incident.

La commission des Femmes du Conseil national de la Résistance iranienne demande au Conseil des droits de l’homme de l’ONU et à toutes les organisations et militantes des droits des femmes de condamner ce crime barbare. Elle les appelle à rejeter la complaisance et le compromis avec ce régime misogyne.

Maryam Radjavi

Maryam Rajavi

Présidente-élue du Conseil
national de la Résistance
Iranienne

En savoir plus

Derniers Tweets