• Accueil / Activités / Grand rassemblement de l’OMPI célébrant la fondation de l’organisation
09 Sep 2021

Grand rassemblement de l’OMPI célébrant la fondation de l’organisation

Catégories // Activités // Discours et événements // Nouvelles et activités

Grand rassemblement de l’OMPI célébrant la fondation de l’organisation

Maryam Radjavi : Les Moudjahidine du peuple ont formé une résistance patriotique ferme sur ses positions et plus forte que jamais

Pour célébrer la création de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) qui entame la 57e année de sa fondation, un grand rassemblement s’est tenu à Achraf 3 en Albanie, relié simultanément à des réunions à Paris, Berlin, Stockholm, Londres, La Haye et Zurich. A cette occasion, les Moudjahidine du peuple ont réélu pour deux ans Zahra Merrikhi au poste de secrétaire générale de l’OMPI.
Dans son intervention, Maryam Radjavi qui assistait à cette élection, a déclaré :
Nous célébrons aujourd’hui un jour de fierté et d’honneur pour toutes celles et tous ceux qui ont su persévérer. La dictature du chah a exécuté les fondateurs de l’OMPI et emprisonné ses responsables pendant des années pour anéantir cette organisation. Aujourd’hui, le régime du chah a disparu à jamais.
Il en va de même avec la dictature des mollahs. Ils ont massacré 30 000 prisonniers politiques, dont 90 % étaient membres de l’OMPI/MEK. Le Mouvement pour la justice, qui a débuté en 1988, a pris de l’ampleur et se fait entendre plus que jamais.
Nous adressons nos salutations et nos vœux sans fin aux grands fondateurs de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran, Mohammad Hanifnejad, Saïd Mohsen et Ali-Asghar Badizadegan. Ces percées, ces découvertes et conceptions productives et progressistes, élaborées tout particulièrement par Mohammad Hanifnejad, avaient au moins un demi-siècle d’avance sur leur temps, et aujourd’hui encore, elles sont toujours aussi neuves, riches et fascinantes.
La présence de l’OMPI dans l’horizon politique de la lutte du peuple iranien a été et reste un impératif nationaliste et idéologique. Le grand œuvre des fondateurs de l’OMPI a été de découvrir cette nécessité même. Leur magnum opus a été de répondre à la nécessité de créer une organisation basée sur l’honnêteté et le sacrifice.
Ils ont ouvert un chemin et une route pour l’émancipation des Iraniennes et des Iraniens. Pendant plusieurs décennies, par un travail aussi dur qu’incessant, Massoud Radjavi s’est efforcé de mener cette voie jusqu’à l’apogée de l’épanouissement où elle se trouve aujourd’hui.
Il a instauré le Conseil national de la Résistance iranienne, qui est la coalition politique la plus longue de l’histoire contemporaine de l’Iran et qui constitue une alternative puissante. Il s’agit d’une coalition entre l’OMPI et d’autres organisations, forces et personnalités aux opinions et inclinaisons idéologiques différentes qui luttent pour une cause commune, l’établissement d’une république démocratiquement élue.

Grand rassemblement de l'OMPI célébrant la fondation de l'organisation

Aujourd’hui, vous avez voté pour prolonger le mandat de ma chère sœur, Zahra Merrikhi, au poste de Secrétaire générale. Je vous félicite, ainsi que le Conseil central de l’OMPI, pour cette décision.
Le régime des mollahs a mené une campagne de répression et de diabolisation sans relâche ces quatre dernières décennies. Ils ont tenté d’anéantir ce mouvement. Pourtant, ils n’y sont pas parvenus. Et aujourd’hui, tous les indicateurs attestent de la certitude de leur renversement.
L’OMPI est restée ferme et inébranlable, tout en adhérant à ses principes. L’avenir est plus prometteur qu’il ne l’a jamais été. Elle est plus forte et mieux préparée dans la lutte pour renverser la dictature religieuse, ayant organisé un mouvement de résistance étendu à l’échelle nationale.
Aujourd’hui, notre nation doit répondre à la tyrannie sous le couvert de la religion, en instaurant une république démocratiquement élue basée sur la séparation de la religion et de l’État. Elle doit restituer les droits des minorités opprimées et les laisser participer à l’administration de leurs propres affaires et de celles de leur pays.
Notre société a besoin de parvenir à la justice et à l’égalité et d’en finir avec la pauvreté et la discrimination. Notre société a besoin de se libérer du règne impitoyable de la dictature religieuse sanguinaire. Ces besoins et ces nécessités ont heureusement trouvé leur réponse dans le Conseil national de la Résistance iranienne et l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran.

  • Étiquettes :

Maryam Radjavi

Maryam Rajavi

Présidente-élue du Conseil
national de la Résistance
Iranienne

En savoir plus

Derniers Tweets