Fév24

Des législateurs éminents américains rencontrent Maryam Radjavi

Categories // Rencontres

Des législateurs éminents américains rencontrent Maryam Radjavi

Les législateurs appellent à des sanctions globales contre le régime, l'expulsion des Gardiens de la révolution de la région

Dana Rohrabacher (Rep-Calofornie), présidente du Sous-comité sur l'Europe, l'Eurasie et les menaces émergentes, et le juge Ted Poe (Rep-Texas), président du Sous-comité sur le terrorisme, la non-prolifération et le commerce, ont rencontré Maryam Radjavi, le samedi 24 février 2018.

Au cours de la réunion qui a eu lieu dans la résidence de Maryam Radjavi à Auvers-sur-Oise, les deux parties ont discuté du soulèvement du peuple iranien qui a commencé le 28 décembre 2017, de ses conséquences et des options qui s'offrent à la communauté internationale.

Les hauts responsables du parlement américain ont condamné le régime iranien pour sa répression brutale des manifestations et souligné que la communauté internationale devrait rompre son silence et son inaction face aux atrocités perpétrées par le régime contre ses propres citoyens. Ils ont également exhorté le gouvernement américain à imposer des sanctions globales, y compris des sanctions financières et bancaires aux responsables et aux entités du régime iranien, en particulier à ceux qui sont impliqués dans la répression des manifestants. Ils ont également appelé à des mesures qui permettraient au peuple iranien de surmonter le blocage d'Internet et de leur donner accès aux systèmes de communication. Les législateurs ont exhorté le gouvernement américain à expulser de force le Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) et ses milices mandataires des pays de la région.

"Le soulèvement a marqué un tournant décisif dans la lutte du peuple iranien pour la liberté et la démocratie", a déclaré Maryam Radjavi, ajoutant que "les slogans de "mort à Khamenei" et de "mort à Rohani", et celui de "réformateur, conservateur, le jeu est maintenant terminé" ont clairement fait apparaître que le peuple iranien exige le renversement de ce régime ".

Elle a souligné que ce soulèvement se poursuivra jusqu'au renversement du régime clérical parce que les facteurs sous-jacents qui ont propulsé le soulèvement, à savoir la mauvaise gestion économique, la corruption endémique du gouvernement, l'augmentation de la pauvreté et de l'inflation, l'escalade de la répression et toute une série d'autres problèmes sociaux et politiques ne peuvent pas être et ne seront pas résolus par ce régime.

Maryam Radjavi a ajouté: "Avec le soulèvement du peuple iranien, le régime clérical est entré dans sa phase finale et, en tant que tel, tout investissement dans ce régime est voué à l'échec. Il est temps que la communauté internationale s'associe au peuple iranien et non au régime clérical." Mme Radjavi a également appelé la communauté internationale à exercer davantage de pression sur le régime clérical pour obtenir la libération rapide de tous les manifestants.

« Il est nécessaire que le gouvernement des Etats-Unis reconnaisse cette réalité que le peuple iranien ne veut pas du régime corrompu et répressif des mollahs. Le Congrès et le gouvernement américains doivent clarifier qu’ils se trouvent aux côtés du peuple iranien et ne sont pas les alliés des extrémistes et corrompus qui répriment le peuple iranien », a déclaré le représentant Rohrabacher.

Le représentant Ted Poe a souligné que la communauté mondiale doit tenir les responsables du régime iranien responsables de leurs atrocités et aider le peuple iranien dans sa noble quête de liberté et de démocratie.

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

Archive du site

Derniers Tweets