• Presse
  • Le journal officiel du Congrès américain publie le communiqué de Maryam Radjavi- Dans ce communiqué, Maryam Radjavi salue l’inscription du Corps des gardiens de la révolution (CGRI) sur la liste des organisations terroristes étrangères (FTO)
Avr15

Le journal officiel du Congrès américain publie le communiqué de Maryam Radjavi- Dans ce communiqué, Maryam Radjavi salue l’inscription du Corps des gardiens de la révolution (CGRI) sur la liste des organisations terroristes étrangères (FTO)

Categories // Presse

Le journal officiel du Congrès américain publie le communiqué de Maryam Radjavi-  Dans ce communiqué, Maryam Radjavi salue l’inscription du Corps des gardiens de la révolution (CGRI) sur la liste des organisations terroristes étrangères (FTO)

 ‌Le communiqué de Maryam Radjavi saluant la désignation du Corps des gardiens de la révolution (CGRI) en Iran en tant qu'organisation terroriste étrangère (FTO) a été publié dans le journal officiel du Congrès américain le 15 avril 2019, à la suite de cette inscription et de sa publication dans le Registre fédéral. Le texte est le suivant :

CONCERNANT LA DÉSIGNATION DU CORPS DES GARDIENS DE LA RÉVOLUTION ISLAMIQUE D'IRAN COMME ORGANISATION TERRORISTE ÉTRANGERE ;
Journal officiel du Congrès Vol. 165, No 65
(Prolongation des interventions - 15 avril 2019)
CONCERNANT LA DÉSIGNATION DU CORPS DE GARDIENS DE LA RÉVOLUTION ISLAMIQUE D'IRAN EN TANT QU'ORGANISATION TERRORISTE ÉTRANGÈRE

L’HONORABLE TOM McCLINTOCK de Californie à la Chambre des Représentants
Le lundi 15 avril 2019

M. McCLINTOCK : Madame la Présidente, j'inclus au journal officiel ce qui suit qui comprend le communiqué de Mme Maryam Radjavi, Présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, concernant la désignation du Corps des gardiens de la révolution islamique (IRGC) de l'Iran comme organisation terroriste étrangère.
Mme Maryam Radjavi, Présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, a qualifié l'inscription des Gardiens de la révolution (CGRI) oppressifs sur la liste des organisation terroristes étrangères du département d'État (FTO) comme une demande légitime et de longue date de la Résistance iranienne, un impératif pour la sécurité, la paix et la stabilité au Moyen-Orient, et une mesure urgente et nécessaire pour mettre fin à la guerre et au terrorisme dans toute la région et dans le monde.
« Cette mesure, qui aurait dû être prise depuis longtemps, devrait maintenant être complétée par l'inscription du ministère du Renseignement et de la Sécurité du régime iranien (Vevak) », a ajouté Mme Radjavi.

Le Corps des gardiens de la révolution, qui ne porte même pas le nom de l'Iran dans son nom officiel, constitue le pilier du régime du velayat-e faqih

[Page E469]]

(pouvoir absolu du religieux), est le principal instrument de répression, le principal moteur de la guerre et de l'exportation du terrorisme, et le responsable de la poursuite des projets d'armes nucléaires et de missiles. Le CGRI contrôle également la part du lion de l'économie iranienne.

Il n'est pas étonnant que le fascisme religieux au pouvoir en Iran, ses apologistes et ses mercenaires soient terrifiés par la désignation du CGRI.
Mme Radjavi a souligné que si la politique désastreuse de complaisance n'avait pas laissé autant de liberté d'action aux mollahs et aux gardiens de la révolution ces dernières décennies, le régime iranien n'aurait pu causer autant d'effusions de sang en Irak, en Syrie, au Liban, au Yémen et en Afghanistan.

Elle a souligné que, dans l'intérêt du peuple iranien et de la paix et de la sécurité régionales, l'Union européenne doit désigner comme entité terroriste les gardiens de la révolution, ajoutant que la solution ultime pour débarrasser le monde de la théocratie au pouvoir en Iran, c'est que le peuple iranien et sa Résistance changent le califat illégitime dissimulé sous le couvert du chiisme et de l'islam.

Au nom de la Résistance iranienne qui a appelé à un embargo en armes et en pétrole contre la dictature religieuse iranienne depuis 1981, Mme Radjavi a réaffirmé la nécessité de prendre les mesures suivantes:

1. Reconnaitre le droit du peuple iranien et de sa Résistance à renverser le fascisme religieux au pouvoir et instaurer la liberté.
2. Placer le ministère du Renseignement et de la Sécurité (Vevak) et d'autres organes de répression et d'exportation du terrorisme et de l'intégrisme sur la liste FTO du département d'État ainsi que sur la liste de surveillance du terrorisme de l'UE.
3. Expulser les agents du Vevak et de la Force terroriste de Qods des États-Unis et d'Europe.
4. Renvoyer le dossier des violations des droits humains du régime iranien et le massacre des prisonniers politiques devant le Conseil de sécurité des Nations unies et la Cour internationale de justice.
5. Expulser le régime clérical illégitime de l'ONU et reconnaître la Résistance iranienne comme véritable représentant du peuple iranien.
6. Expulser le régime iranien et ses forces de Syrie, d'Irak, du Yémen, du Liban et d'Afghanistan.

https://www.congress.gov/116/crec/2019/04/15/CREC-2019-04-15.pdf

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

Archive du site

Derniers Tweets