Choisir la langue : فارسی | العربية | English
Juil 032020

Le coronavirus en Iran a fait plus de 64.800 décès dans 342 villes

Categories // Messages

Le coronavirus en Iran a fait plus de 64.800 décès dans 342 villes

Maryam Radjavi : Vive les infirmières protestataires à Machad et l’ensemble des médecins, des infirmières et du personnel soignant qui se battent sans compter pour sauver les malades du Covid-19

L'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK) a annoncé dans l’après-midi du 3 juillet 2020, que le nombre de décès dus au coronavirus dans les 342 villes d'Iran dépassait les 64 800.

Alors que les médecins, les infirmières, le personnel des urgences et les chauffeurs d'ambulance risquent de contracter le coronavirus - beaucoup en sont déjà morts - et qu’ils font face à une pression de travail écrasante, le régime des mollahs ne dépense pas un centime pour améliorer leur situation, et accumule les retards de paiement de leurs salaires et de leurs heures supplémentaires.

Il existe actuellement un grand nombre d'infirmières prêtes à être embauchées qui constituent la meilleure aide pour le système médical éreinté et à bout de force. Mais les autorités s’abstiennent de les recruter à temps plein et les embauche comme des travailleuses journalières avec un CDD de 89 jours pour éviter de leur payer une assurance maladie et chômage. Cette semaine les infirmières de Machad se sont rassemblées pour protester contre la pression insupportable au travail, leurs conditions de vie déplorables et réclamer leurs salaires impayés. Mais elles n’ont reçu pour toute réponse que des coups de bâton et de matraque électrique des forces de sécurité qui ont procédé à plusieurs arrestations.

Vive les infirmières protestataires victimes de l’agression à la matraque des forces répressives à Machad, et vive l’ensemble des médecins, des infirmières et du personnel soignant qui prennent des risques pour eux-mêmes et leurs familles en se battant sans compter pour sauver les malades du coronavirus.

Le régime des mollahs a laissé la population sans défense face à la maladie, malgré la présence de médecins et d’infirmières dévoués, à force d’avoir pillé pendant 40 ans les ressources du pays pour les dilapider dans les projets antipatriotiques nucléaires et de missiles, de terrorisme et de belligérance. Il a détruit de la sorte toutes les infrastructures du pays.

La seule manière de mettre fin à la misère et la corruption, au chômage et à la maladie, est de renverser le régime des mollahs pour instaurer la démocratie et la souveraineté populaire.

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

 

Derniers Tweets