• Déclarations
  • Communiqués
  • Iran: les manifestants de lordegan protestent et scandent «mort au dictateur», mettent le feu aux bureaux du représentant de khamenei et du gouverneur
05 Oct2019

Iran: les manifestants de lordegan protestent et scandent «mort au dictateur», mettent le feu aux bureaux du représentant de khamenei et du gouverneur

Catégories // Communiqués

Iran: les manifestants de lordegan protestent et scandent «mort au dictateur», mettent le feu aux bureaux du représentant de khamenei et du gouverneur

Madame radjavi salue le courage des victimes et invite les jeunes à les appuyer

Ce matin, samedi 5 octobre 2019, des milliers d’habitants de Lordegan ont manifesté contre le régime des mollahs pour soutenir les habitants du village de Chenar Mahmoudi, dans la province de Chaharmahal-Bakhtiari. Des jeunes en colère ont incendié le bureau du représentant du guide suprême du régime, Ali Khamenei, et le bureau du gouverneur de Lordegan ainsi que plusieurs autres centres du régime.

La manifestation a commencé devant le bureau du gouverneur et s’est ensuite étendue au bureau local du ministère de la Santé. Les forces de sécurité ont attaqué les manifestants aux deux endroits. Les manifestants se sont défendus en lançant des pierres. Les forces répressives ont tiré à balles réelles et au gaz lacrymogène contre la foule pour les disperser, blessant plusieurs manifestants.

Les manifestants scandaient: «À bas le dictateur», «ne craignez rien, nous sommes tous ensemble», «ni Gaza, ni Liban, je donne ma vie pour l'Iran», et «fonctionnaire incompétent, démission, démission».

Le 2 octobre, Khamenei a déclaré aux commandants des gardiens de la révolution: «Il est parfois plus impératif de poursuivre la profondeur stratégique que de résoudre les problèmes les plus importants auxquels le pays est confronté. Certaines personnes ne le reconnaissent pas. Certains ne prêtent attention et ne Scandebt ni Gaza ni le Liban au profit de l'ennemi. »

Les femmes jouent un rôle important dans ces manifestations qui ont débuté le 2 octobre. Les manifestantes ont cassé les vitres du service de santé local et bloqué la route menant au village le 3 octobre.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a salué le peuple et les jeunes qui se sont révoltés à Lordegan. "En scandant « A bas le dictateur » et en attaquant le bureau du représentant du guide suprême du régime iranien Ali Khamenei, ils ont ciblé les autorités cléricales comme étant la cause principale de toutes les atrocités perpétrées contre le peuple iranien", a déclaré Mme Radjavi, ajoutant: "Ce régime corrompu et criminel a dilapidé la richesse nationale de l'Iran en poursuivant des projets nucléaires et antimissiles et en se livrant à des attentats à l'étranger, qui ont détruit tous les aspects de la vie du peuple iranien, y compris la santé et le bien-être". Mme Radjavi a exhorté tous les jeunes, en particulier dans la province de Chaharmahal-Bakhtiari et les zones voisines, à soutenir les manifestants et les victimes de la politique inhumaine du régime des mollahs.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 5 octobre 2019

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

Archive du site

Derniers Tweets