Choisir la langue : فارسی | العربية | English
Sep 072020

Iran: Le nombre stupéfiant de décès dus au coronavirus dans 427 villes dépasse les 100 000

Categories // Communiqués

Iran: Le nombre stupéfiant de décès dus au coronavirus dans 427 villes dépasse les 100 000

Mme Maryam Radjavi : Cette tragédie est le résultat de la politique de Khamenei et Rohani. Ils vont causer une plus grande tragédie en rouvrant les écoles

L'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK) a annoncé le lundi 7 septembre 2020 que le nombre de décès dus au coronavirus dans 427 villes d'Iran a tragiquement dépassé les 100 000. Le nombre de morts dans les provinces de Téhéran est de 24 345, Khorassan Razavi 7164, Mazandaran 4854, Ispahan 4574, Lorestan 4402, Semnan 1307, Yazd 1249, Qazvine 874, et Ilam 852.

Entre-temps, l'inquiétude de l'opinion publique et l'opposition au sein du régime à la réouverture des écoles se sont accrues. Selon le quotidien officiel Asr-e Iran, Zahra Sheikhi, porte-parole de la commission de la Santé du Parlement du régime, a déclaré hier : « Les vices-ministre de l'Education nous ont dit que la réouverture des écoles a été décidée par le centre national de lutte contre le coronavirus (CNCL) (présidé par Rohani) et a été mise en œuvre par le ministère. De plus, nous mettrons en œuvre toute décision prise par le CNLC ». Par ailleurs, le quotidien public Ressalat a écrit aujourd'hui : « Nous avons fermé des universités pendant plusieurs années à cause de la révolution culturelle. Dans la situation actuelle, les écoles doivent également être fermées. La réouverture des écoles équivaut à un génocide. »

A propos de la tragique crise du coronavirus en Iran et de plus de 100.000 morts, Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a déclaré : L'ampleur du bilan est le résultat immédiat de la politique criminelle et inhumaine menée par Khamenei et Rohani. C’était tout à fait évitable. Ils génèrent maintenant une catastrophe plus massive en envoyant les enfants à l'école. Khamenei et les gardiens de la révolution ne dépensent même pas une fraction des centaines de milliards de dollars qu'ils ont pillés au peuple iranien pour combattre le coronavirus. Ils ne paient même pas les salaires des infirmières, des médecins et du personnel médical qui travaillent 24 heures sur 24 et risquent leur vie et celle de leur famille pour sauver celle des patients. Même si les experts et les responsables de niveau intermédiaire du régime décrivent unanimement l'ouverture des écoles comme dangereuse, en causant des pertes massives, le régime cherche à créer une barrière contre la crise d'être renversé et à éclipser les soulèvements populaires.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 7 septembre 2020

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

 

Derniers Tweets