Choisir la langue : فارسی | العربية | English
  • Déclarations
  • Messages
  • Maryam Radjavi: le régime funeste des mollahs avec ses dissimulations, son pillage, son incompétence et ses discriminations, a fait de l’Iran l’épicentre de la contamination du Moyen-Orient au coronavirus
Mai 132020

Maryam Radjavi: le régime funeste des mollahs avec ses dissimulations, son pillage, son incompétence et ses discriminations, a fait de l’Iran l’épicentre de la contamination du Moyen-Orient au coronavirus

Categories // Messages

Maryam Radjavi: le régime funeste des mollahs avec ses dissimulations, son pillage, son incompétence et ses discriminations, a fait de l’Iran l’épicentre de la contamination du Moyen-Orient au coronavirus

Indignée par les déclarations des dirigeants du régime clérical reprochant à la population du Khouzistan l’épidémie de Covid-19, Maryam Radjavi a déclaré : le facteur principal de propagation du covid-19 est la dictature religieuse qui avec ses dissimulations, son pillage, son incompétence et ses discriminations, a fait de l’Iran l’épicentre de la contamination du Moyen-Orient au coronavirus.

De telle manière que même avec les chiffres totalement mensongers du régime, le nombre de victimes du Covid-19 en Iran est bien plus important que celui de l’ensemble des victimes des autres pays Moyen-Orient avec leurs 400 millions d’habitants.

Concernant les pillages et les vols des mollahs, un rapport du Majlis (parlement des mollahs) en donne un exemple en révélant la somme de 25 milliards de dollars qu’a rapporté la contrebande dans les années 2016 et 2017. Selon ce rapport du Majlis du régime, plus de 95% de la contrebande « se fait sous la forme de procédures formelles sur des bases officielles » et le volume de la contrebande constitue plus de 35% de l’ensemble des importations du pays.

La Résistance iranienne a annoncé à plusieurs reprises que le volume de la contrebande de marchandises est bien plus important que les chiffres du Majlis des mollahs, et qu’elle est menée par les bandes au pouvoir ; Khamenei et ses pasdarans en ayant la plus grande part.

C’est l’autre face de la misère de la population privée d’un minimum de moyens au Khouzistan, au Sistan-Baloutchistan, et dans les provinces d’Iran pour combattre le coronavirus.

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

 

Derniers Tweets