• Déclarations
  • Messages
  • Maryam Radjavi: Les droits humains, le point clé d’une politique sensée face à l’Iran
17 Oct2019

Maryam Radjavi: Les droits humains, le point clé d’une politique sensée face à l’Iran

Catégories // Messages

Maryam Radjavi: Les droits humains, le point clé d’une politique sensée face à l’Iran

Message à la conférence au parlement britannique -Il est temps d’adopter une politique de fermeté contre l’Iran

Mesdames et messieurs les parlementaires britanniques
Chers amis,

Je vous adresse mes plus profonds respects ainsi qu’aux personnalités honorables pour votre soutien à la démocratie et aux droits humains en Iran.
Dans le sillage de la Journée internationale contre la peine de mort, vous portez votre attention sur un sujet qui est pour le peuple de mon pays, le droit humain le plus élémentaire.

Notre peuple et notre mouvement ont payé un lourd tribut dans la résistance contre la tyrannie religieuse : cent vingt mille exécutions politiques, des centaines de milliers de prisonniers politiques torturés et la répression et les discriminations continuelles visant les femmes et les minorités ethniques et religieuses.
Pourquoi les mollahs ont-ils besoin de recourir à cette répression sauvage ? Parce que sans répression, leur régime s’effondrera face au mécontentement général. En Iran, un vaste mouvement de protestation se développe contre les mollahs.

Dans la première partie du mois d’octobre, des milliers de personnes à Lordegan, dans le sud-ouest de l’Iran, ont manifesté contre le pouvoir. La grande ville d’Arak, à 200 km de la capitale, a été le théâtre ces dernières semaines de deux séries de protestations ouvrières de grande ampleur. En même temps, les unités de résistance ont accentué leurs activités contre les centres de répression.
Les Iraniens veulent le renversement de la tyrannie religieuse et de nombreux élus et défenseurs de la démocratie dans le monde soutiennent cette revendication.

Malheureusement, la politique de complaisance va à l’encontre de cette demande et agit en faveur des mollahs.
Les violations sauvages des droits humains du peuple iranien, comme les exécutions incessantes, se commettent à l’ombre de cette politique et du silence des gouvernements occidentaux. Depuis 2013, année de l’arrivée de Rohani à la présidence des mollahs, le nombre d’exécutions avoisine les 4000. Ce n’est qu’une partie du sombre bilan de celui que les gouvernements partisans de la complaisance présentent comme modéré, pour mieux poursuivre en coulisse la politique visant à préserver le fascisme religieux et leurs transactions commerciales et politiques. Cette politique sert d’appui aux mollahs pour leur exportation du terrorisme sur le sol européen en abusant des facilités diplomatiques ; elle leur sert aussi d’appui aux attaques contre les navires dans les eaux internationales et les installations pétrolières des pays voisins.

Je compte sur vous, représentants du peuple du Royaume Uni, pour changer cette politique dont notre peuple est la première victime.
- La paix et la sécurité de la région et du monde nécessitent la fermeté avec cette dictature religieuse.
- Il faut conditionner toute relation et négociation avec ce régime à l’arrêt des exécutions et de la torture en Iran, et à l’arrêt de l’exportation du terrorisme.
- Il faut renvoyer le dossier des violations des droits humains et du massacre des prisonniers politiques de 1988 devant le Conseil de sécurité des Nations unies et la Cour pénale internationale.
La communauté internationale doit reconnaitre le droit de résister du peuple iranien pour instaurer la souveraineté populaire.

Notre résistance lutte pour instaurer une république fondée sur la liberté, la démocratie et la séparation de la religion et de l’Etat où les droits humains et l’égalité entre les femmes et les hommes auront la plus haute place.
Je vous remercie.

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

Archive du site

Derniers Tweets