24 Sep2019

Message de Maryam Radjavi à la manifestation des Iraniens aux Etats-Unis

Catégories // Messages

Message de Maryam Radjavi à la manifestation des Iraniens aux Etats-Unis

Contre la présence de l’envoyé du fascisme religieux aux Nations Unies

Iraniennes et Iraniens, soutiens de la Résistance, défenseurs d’Achraf et du soulèvement du peuple iranien contre les criminels sanguinaires au pouvoir.
J’adresse mes salutations à Monsieur le maire Giuliani, au sénateur Lieberman et à toutes les personnalités honorables venues soutenir l’aspiration du peuple iranien à renverser ce régime et à instaurer la liberté et la démocratie.
Votre rassemblement lance un « non » ferme à la présence de l’envoyé du fascisme religieux à l’ONU qui se dit fier de baiser la main du guide suprême des mollahs et des gardiens de la révolution.
C’est un « non » à la politique de complaisance avec les mollahs, à la politique qui offre des opportunités à un régime qui a un pied dans la tombe, à la politique de l’inaction face à un régime qui se maintient grâce à sa belligérance, son terrorisme et son système répressif.
Votre rassemblement dit « non » au maintien au pouvoir d’une poignée d’occupants et de criminels en Iran, et il dit « oui » au renversement de ce régime par le peuple iranien et sa résistance.
Vous êtes la voix des protestations et de la résistance du peuple d’Iran dont l’exemple le plus récent a eu lieu ces derniers jours avec les ouvriers courageux de l’industrie Hepco dans les rues de la ville d’Arak.
Et vous êtes la voix des unités et des conseils de résistance qui maintiennent allumée la flamme du soulèvement et des protestations à travers tout l’Iran grâce à leurs activités courageuses.

La nécessité d’une fermeté absolue

Chers amis,
Après l’attaque récente du régime des mollahs sur des installations pétrolières de l’Arabie saoudite depuis l’intérieur de l’Iran au moyen de missiles et de drones, le problème de la communauté internationale n’est plus de savoir qui a lancé cette attaque, mais la nécessité d’adopter une fermeté absolue face ce régime.

Le mollah Rohani, président « modéré » de la dictature religieuse a soutenu très clairement cet épisode de tensions. Le représentant de Khamenei dans la ville de Machad a bien souligné que cette attaque était le fait d régime des mollahs, et a ajouté que du Ansarollah au Yémen jusqu’à l’ensemble de ses groupes paramilitaires au Liban, en Syrie, en Irak et en Palestine, tous étaient le régime iranien. Khamenei en personne, juste après l’attaque contre l’Arabie saoudite, a conditionné toute négociation à tout niveau avec Washington au repentir des Etats-Unis.
Par conséquent, qu’ont à dire ceux qui font de la propagande pour la modération des criminels au pouvoir ?
Le Secrétaire général de l’ONU a déclaré que l’attaque du régime iranien a non seulement violé la charte des Nations Unies, mais qu’elle a aussi violé le droit humanitaire international.
Alors pourquoi l’ONU ne retire-t-elle pas à ce régime illégitime le siège de l’Iran ?
Et pourquoi le Conseil de sécurité ne rétablit-il pas les résolutions qu’il a levées sur le projet d’armes nucléaires du régime et l’interdiction d’enrichir l’uranium ?
En décembre de l’an dernier, le Secrétaire d’Etat américain dans son discours dans une université du Caire, a déclaré en critiquant la politique américaine suivie durant de nombreuses années : « Il faut affronter les ayatollahs et non les cajoler. »
Oui, c’est une politique qui a engendré des catastrophes et il n’y a qu’une manière pour y remédier, c’est de se tenir aux côtés du peuple iranien qui s’est levé pour renverser le banquier central du terrorisme.

Ni réforme, ni changement possible dans ce régime

Chers amis,
Les événements de ces derniers mois ont plus que jamais démontré la justesse des positions de la Résistance iranienne qui a annoncé depuis des années les points clés concernant la dictature religieuse :
- ce régime ne peut ni se réformer, ni changer ;
- il ne renoncera jamais aux armes de destruction massive, ni aux violations des droits humains, ni à l’exportation de l’intégrisme et du terrorisme ;
- la complaisance l’encourage et le seul langage qu’il comprenne est celui de la force et de la fermeté.
- Il y a un lien direct entre la crise du renversement du régime et son terrorisme et sa belligérance. Ces derniers jours, le ministre du pétrole des mollahs a parlé de « dernière bataille » pour décrire la situation du régime.
Ce régime est affaibli et dans une impasse et son aventurisme et ses violences dans la région ont pu se développer parce que personne ne lui a barré le chemin.
En même temps, le peuple iranien est la première victime de ce régime.
La solution définitive pour se débarrasser du fascisme religieux est de renverser ce régime. Un renversement opéré par le peuple iranien et sa résistance organisée. Oui comme l’a dit Massoud Radjavi, le dirigeant de la Résistance iranienne, « nul autre que nous, nos amis et notre peuple ne viendra nous apporter la liberté ou les droits humain ».

Menace pour la paix et la sécurité dans le monde

C’est pour cela que je souligne :
Le Conseil de sécurité de l’ONU doit annoncer que le régime des mollahs constitue une menace pour la paix et la sécurité dans le monde et confier le dossier de ses violations des droits humains, en particulier le massacre de 30.000 prisonniers politiques de 1988, à un tribunal international.
Il est urgent et nécessaire d’évincer de la région le régime des mollahs, et ses pasdaran et ses milices paramilitaires d’Irak, de Syrie, du Yémen, du Liban et d’Afghanistan.
J’appelle tous les pays à participer au front international contre le fascisme religieux.
La communauté internationale doit reconnaitre au peuple iranien le droit de renverser le fascisme religieux et d’instaurer la liberté.

Chers compatriotes,
Le régime en place est cerné par la population excédée, convaincue que le seul moyen de se libérer est de renverser les mollahs.
Les jours du fascisme religieux touchent à leur fin. L’Iran sera libre. Nous reprendrons ce merveilleux pays avec les unités de résistance et l’armée de la liberté.

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

Archive du site

Derniers Tweets