• Accueil / Déclarations / Iran : Les retraités protestent dans au moins 20 villes de 18 provinces « On ne lâchera rien tant qu’on n’aura pas obtenu nos droits »
03 Fév 2021

Iran : Les retraités protestent dans au moins 20 villes de 18 provinces « On ne lâchera rien tant qu’on n’aura pas obtenu nos droits »

Catégories // Communiqués // Déclarations // Nouvelles et activités

Iran : Les retraités protestent dans au moins 20 villes de 18 provinces « On ne lâchera rien tant qu’on n’aura pas obtenu nos droits »

Maryam Radjavi: Le seul moyen de résoudre la pauvreté, l’inflation et le chômage est de se débarrasser du fascisme religieux et d’instaurer la liberté et la justice en Iran.

Malgré les mesures répressives, dans la matinée du 3 février et pour la deuxième semaine consécutive, un grand nombre de retraités et de pensionnés vivant des pensions de la sécurité sociale se sont rassemblés à Téhéran et dans 19 autres villes pour protester contre la détérioration des conditions de vie et la flambée des prix.

Ces manifestations, les troisièmes au niveau national en un mois, ont eu lieu à Téhéran et dans de nombreuses villes, dont Machad, Nichapour, Tabriz, Chiraz, Kermanchah, Ispahan, Arak, Racht, Yazd, Ahwaz, Sanandaj, Zanjan, Abhar, Ardebil, Khorramabad, Ilam, Karadj, Babol et Shoushtar devant les centres locaux de sécurité sociale.

Les manifestants scandaient « On ne lâchera rien tant qu’on n’aura pas obtenu nos droits », « Les employeurs soutenus par les officiels nous trahissent », « Nous demandons à Dieu de nous débarrasser des oppresseurs », « Les dépenses sont basées sur le taux de change du dollar, alors que nos salaires sont en rials », « L’inflation et les prix élevés emportent la vie des gens, à bas Rohani », « Ce n’est qu’en descendant dans la rue qu’on obtiendra nos droits ».

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a salué le courage des retraités qui se sont dressés et persistent dans leurs protestations en scandant : « Ce n’est qu’en descendant dans la rue qu’on obtiendra nos droits ». Elle a ajouté : « Tant que ce régime sera au pouvoir, la pauvreté, l’inflation et le chômage, ainsi que la corruption et la répression augmenteront. La seule façon de résoudre ce problème est de débarrasser l’Iran du fascisme religieux au pouvoir et d’instaurer la liberté et la justice dans notre patrie enchainée. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 3 février 2021

Maryam Radjavi

Maryam Rajavi

Présidente-élue du Conseil
national de la Résistance
Iranienne

En savoir plus

Derniers Tweets