11 Déc 2019

Publication de 32 autres noms de tués lors du soulèvement en Iran

Catégories // Communiqués // Déclarations

Publication de 32 autres noms de tués lors du soulèvement en Iran

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a publié 32 nouveaux noms de victimes de la répression du soulèvement en Iran, portant à 432 le nombre de tués identifiés à ce jour. Les photos de 169 victimes ont été publiées.

Le nombre de tués du soulèvement national dépasse le millier. La dictature religieuse fait tout son possible pour dissimuler l’ampleur réelle de ce crime contre l’humanité.

L’OMPI a également annoncé que les noms de 320 tués ont été enregistrés dans les hôpitaux de la province de Kermanchah (ouest de l’Iran). En outre, pendant le soulèvement à Téhéran, la division « Mohammad Rassoul Allah » des pasdarans a transféré les corps de plus de 100 victimes de diverses régions au centre de la milice du Bassidj du 7e arrondissement de la capitale, avant de les emmener vers un endroit inconnu.

Mme Maryam Radjavi, Présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), tout en soulignant que cet horrible massacre constitue l’un des crimes les plus effroyables du XXIe siècle et un cas manifeste de crime contre l’humanité, a appelé le Conseil de sécurité des Nations Unies, ainsi que l’Union européenne et ses Etats membres à agir d’urgence pour arrêter ces tueries et garantir la libération des personnes arrêtées.

Le Conseil de sécurité doit déclarer cette atrocité comme un crime contre l’humanité afin que le guide suprême Ali Khamenei, son président Hassan Rohani et les autres dirigeants du régime soient traduits en justice, a déclaré Mme Radjavi. Elle a ajouté que l’inaction face aux crimes contre l’humanité est injustifiable et que les mollahs y voient un feu vert pour continuer et intensifier leurs crimes. Elle a également exhorté le Secrétaire général de l’ONU à envoyer sans délai une mission en Iran pour enquêter sur l’ampleur de la tuerie et pour se rendre dans les centres de détention et y voir les personnes arrêtées lors du soulèvement.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 11 décembre 2019

Maryam Radjavi

Maryam Rajavi

Présidente-élue du Conseil
national de la Résistance
Iranienne

En savoir plus

Derniers Tweets