25 Nov 2010

Comité en soutien d’Achraf au Parlement britannique

Catégories // Déclarations // Messages

Comité en soutien d’Achraf au Parlement britannique

Face aux pressions inhumaines et aux crimes du fascisme religieux des mollahs, de leurs agents et du comité irakien de la répression d’Achraf, un comité international en soutien d’Achraf a annoncé sa création au Parlement britannique.

la réunion des parlementaires a eu lieu en présence de dizaines de députés et de pairs sous la présidence de Lord Robin Corbett.

Mme Maryam Radjavi leur a adressé un message vidéo dans lequel elle dénonce deux années de restrictions inhumaines contre Achraf, le harcèlement et les violations quotidiennes des droits des résidents par les forces irakiennes.

Voici le texte du message de Maryam Radjavi:

Mesdames et messieurs les parlementaires,

C’est un grand plaisir de pouvoir m’adresser à vous de nouveau. Je vous rends hommage pour tous vos efforts en défense du peuple iranien et spécialement des Achrafiens.

Aujourd’hui, Achraf est soumis à une pression intense. Des restrictions inhumaines lui sont imposées depuis deux ans. Les harcèlements quotidiens et les matraquages des résidents ont redoublé. Depuis que les forces américaines ont quitté Achraf en juillet 2010, on a enregistré au moins 70 cas de harcèlements des résidents. A trois occasions, lors d’agressions, les forces irakiennes ont fait 29 blessés.

La poursuite de la torture psychologique des résidents se poursuit depuis neuf mois. Les agents du régime iranien en coopération avec les forces irakiennes ont monté 114 haut-parleurs pour menacer de tuer les résidents et de détruire Achraf. Ils privent les résidents de toute tranquillité. Certains haut-parleurs sont installés près de la clinique et empêchent les malades de se reposer même la nuit. Des malades qui se voient refuser les traitements dont ils ont un besoin urgent. Des cancéreux ont atteint un stade incurable parce que les Irakiens leur ont refusé l’accès à des cancérologues et à des hôpitaux.

Il y a deux semaines, les forces irakiennes ont empêché Mme Elham Fardipour de se rendre dans un hôpital de Bagdad alors qu’elle souffre d’un cancer de la thyroïde. Elle attendait cette consultation depuis plusieurs mois. Elle a atteint un point de non retour.

Les médecins à Achraf ont perdu tout espoir de guérison pour un autre malade juste parce que les Irakiens ne l’ont pas laissé consulter régulièrement un spécialiste et recevoir le traitement nécessaire. Le manque de soins médicaux à Achraf tourne à la catastrophe humanitaire. Les gens meurent sous les yeux les uns des autres, juste à cause des restrictions imposées par les forces irakiennes.

Je vous appelle à faire tout ce qui est en votre pouvoir pour sauver la vie des malades d’Achraf. Je vous demande d’informer l’opinion publique des crimes qui y sont commis. Appelez les ONG et les défenseurs des droits de l’homme à mobiliser l’opinion publique en faveur de ces malades.

Exhortez le gouvernement britannique à prendre des mesures immédiates et efficaces pour faciliter l’accès des malades aux traitements nécessaires. Toutes les initiatives et les actions organisées à cet égard seront les bienvenues.

Cependant et malgré tout, Achraf sous blocus, reste le point central de la bataille pour la liberté. Achraf porte le message de la persistance et de l’unité face à la difficulté et de la résistance pour atteindre la liberté. Les membres de l’OMPI y payent un prix élevé pour la liberté de leur peuple.

La force d’Achraf repose dans son message qui en a fait une source d’inspiration pour les Iraniens, spécialement les jeunes. Et les mollahs déploient tous leurs efforts pour détruire Achraf. Ils ne se rendent pas compte qu’on ne peut pas détruire son message.

Aussi votre défense d’Achraf, outre son aspect humanitaire de grande valeur, est également une défense de la résistance pour la liberté. C’est une défense de la bonne politique contre le fascisme religieux au pouvoir à Téhéran. L’expérience a montré que ce régime ne veut, ni ne peut changer de comportement. C’est pourquoi la seule solution est un changement démocratique en Iran. La force motrice du changement est la Résistance iranienne.

Il est temps désormais que le gouvernement britannique se mette du côté du peuple iranien. Je l’appelle également à jouer un rôle actif dans la protection des Achrafiens.

Le principe de la « responsabilité de protéger » ou R2P, adopté par l’Assemblée générale de l’ONU après le sommet mondial de 2005, oblige la communauté internationale, dont le gouvernement britannique, à prendre des actions urgentes à travers l’ONU pour empêcher les crimes contre l’humanité.

Etant donné son rôle dans la coalition, le gouvernement anglais, avec celui des Etats-Unis, a pour obligation de prendre les mesures nécessaires afin de garantir la protection des résidents d’Achraf.

Une fois de plus je vous remercie à tous pour vos efforts en soutien à la Résistance iranienne.

Maryam Radjavi

Maryam Rajavi

Présidente-élue du Conseil
national de la Résistance
Iranienne

En savoir plus

Derniers Tweets