13 Jan 2022

Protestations des enseignants dans 30 provinces d’Iran

Catégories // Communiqués // Déclarations // Nouvelles et activités

Protestations des enseignants dans 30 provinces d’Iran

Maryam Radjavi : les enseignants donnent un nouvel élan à leur mouvement de protestation en persévérant pour leurs droits et donnent une leçon de résistance à la tyrannie.

Dans la matinée du 13 janvier 2022, les éducateurs et les enseignants de tout l’Iran se sont rassemblés pour manifester malgré le vaste dispositif de sécurité et la présence d’un grand nombre de force de sécurité et d’agents en civil.

Jusque dans l’après-midi, des rapports de rassemblements de protestation ont été reçus de 116 villes de 30 provinces. Ils se sont déroulés à Téhéran devant le parlement des mollahs, dans les chefs-lieux de province devant le siège de l’administration provinciale, et dans les villes, devant le rectorat, en réponse à un appel préalable.

En plus de Téhéran, les villes suivantes ont été le théâtre de ces protestations enseignantes : Tabriz, Jolfa, Oroumieh, Boukan, Sardasht, Miandoab, Ispahan, Homayounshahr, Shahreza, Kachan,Golpayegan, Najafabad, Semirom, Ardebil, Karadj, Ilam, Abdanan, Guenaveh, Shahrekord, Lordegan, Boroujen, Machad, Torbat-e-Jam, Torbat-e-Heydarieh, Nichapour, Kashmar, Bojnourd, Shirvan, Ferdous, Ahwaz, Izeh, Andimeshk, Sarbadar, Gotvand, Khorramshahr, Omidiyeh, Behbahan, Shoushtar, Jaizan, Mahshahr, Masjed-e-Soleiman, Zandjan, Abhar, Khodabandeh, Semnan, Chahroud, Chiraz, Marvadacht, Firouzabad, Darab, Achknan, Abadeh, Jahrom, Nourabad-Mamasani, Neyriz, Eghlid, Arsanjan, Lamard, Zarindasht, Qazvine, Bouine Zahra, Djam, Barazjan, Dachtestan, Qom, Sanandaj, Saqez, Bijar, Marivan, Dehgolan, Baneh, Kamyaran, Marivan, Qorveh, Kerman, Baft, Sirjan, Shahrbabak, Kermanchah, Javanroud, Islamabad Gharb, Harsine, Yassoudj, Gachsaran, Gorgan, Racht, Lahijan, Rezvanshahr, Langroud, Khorramabad, Boroujerd, Azna, Kouhdacht,Delfan, Poldokhtar, Doroud, Romeshkan, Aligoudarz, Sari, Neka, Chalous, Nowshahr, Babol, Amol, Arak, Bandar Abbas, Hamedan, Nahavand, Malayer, Yazd, Bafq, Abarkouh et Mehriz.

Parmi les slogans des manifestants on pouvait entendre : « Libérez les enseignants emprisonnés », « Enseignants, levez-vous contre les discriminations », « On a entendu beaucoup de promesses, mais on n’a pas vu de justice », « Le gouvernement nous trahit, le parlement le soutient », « Enseignant, crie tes droits », « Les enseignants préfèrent la mort à l’humiliation », « Ni soumission, ni compromis, un classement sans mendier », «les enseignants sont en prison, les pillards en liberté », « Le slogan de chaque enseignant : non à l’oppression», et « L’éducation gratuite est le droit des enfants d’Iran ».

Le régime a essayé d’empêcher les enseignants de se rassembler et d’être rejoints par la population en envoyant des hordes d’agents en civil et de forces de sécurité, y compris des femmes. À Ahwaz, la police a chargé les enseignants et les a tabassés. Les forces répressives ont arrêté 4 enseignants à Machad, 6 à Ahwaz, 3 à Bouchehr et plusieurs autres à Téhéran et à Chiraz.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a salué les enseignants et les éducateurs qui manifestent. Elle a estimé qu’ils donnaient un nouvel élan à leur mouvement. Avec leurs slogans « Levez-vous pour mettre fin à la discrimination » et « Libérez les enseignants emprisonnés » et en insistant sur leurs droits, a-t-elle dit, ils donnent une leçon de résistance à l’oppression. Elle a ajouté que tant que ce régime criminel sera au pouvoir, la discrimination, la pauvreté, le chômage et la corruption continueront à se répandre. La seule solution est de mettre fin à la tyrannie religieuse, d’établir la démocratie et la souveraineté populaire. Les mollahs ne pensent qu’à préserver la dictature religieuse, et la vie, le bien-être et la santé des Iraniens n’ont aucune valeur pour eux. Mais la répression du régime ne sera jamais plus forte que le soulèvement et la solidarité du peuple iranien pour la liberté.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 13 janvier 2022

Maryam Radjavi

Maryam Rajavi

Présidente-élue du Conseil
national de la Résistance
Iranienne

En savoir plus

Derniers Tweets