Choisir la langue : فارسی | العربية | English
  • Activités
  • Discours
  • Interventions de Maryam Radjavi à l’occasion de la journée internationale des femmes - L’adversaire de l’intégrisme islamiste, c’est la force des femmes
Mar 082015

Interventions de Maryam Radjavi à l’occasion de la journée internationale des femmes - L’adversaire de l’intégrisme islamiste, c’est la force des femmes

Categories // Discours et événements de Maryam Radjavi

Interventions de Maryam Radjavi à l’occasion de la journée internationale des femmes

Chers amis, chères sœurs,
Demain nous célébrerons la Journée internationale des femmes. Saluons avec chaleur les femmes qui se sont dressées pour défendre la cause de l’égalité, qui se sont sacrifiées, qui ont ouvert la voie et qui ont annoncé la bonne nouvelle d’un monde nouveau.

Je suis heureuse que ce congrès consacré à la tolérance et l’égalité, soit organisé à Berlin. Je remercie l’ensemble des défenseurs des droits des femmes en Allemagne et en particulier Mme Sussmuth pour les efforts accomplis.

Chers amis,

Au cours des deux siècles passés, le monde a plusieurs fois connu l’essor de mouvements pour l’égalité des femmes. Du mouvement des suffragettes pour le droit de vote et le droit d’être élue, la lutte pour les droits et les libertés individuels, comme le droit à l’éducation, le droit à la propriété, le droit au divorce, le droit à l’héritage ou le droit à un salaire égal, augmentation de quota de participation des femmes aux institutions économiques et politiques, jusqu’aux luttes où les femmes se sont sacrifiées dans les mouvements de libération et contre les tyrannies.

Mais l’avancée de la cause de l’égalité est confrontée de nos jours à une muraille épaisse qui est l’intégrisme islamiste. Une force qui menace toute la région et le monde avec ses génocides, son terrorisme et la propagation des discriminations, mais qui plus que tout est hostile aux femmes. C’est pour cela qu’aujourd’hui, à travers le Moyen-Orient, les femmes n’ont plus aucune sécurité, sont réprimées, sans abris, massacrées et emprisonnées. L’intégrisme islamiste s’est étendu au-delà du Moyen-Orient et menace toute l’Europe et d’autres points du monde. Cependant, je suis venue vous dire qu’il existe une voie de salut et de victoire et il y a une solution. L’adversaire de l’intégrisme islamiste, c’est la force des femmes. Oui, la solution se trouve dans un mouvement de résistance qui croit dans la force des femmes et le leadership des femmes et ce sont les femmes qui sont à l’avant-garde de ce combat.

Mesdames et messieurs,

Permettez-moi d’abord d’évoquer comment l’intégrisme islamiste a pris forme. Son émergence est due à divers facteurs, comme les conditions sociales, historiques et internationales. Les grands événements du 20e siècle ont aussi influé sur la formation de l’intégrisme islamiste, ou l’ont accentué. Mais aucun de ces mouvements n’a été aussi déterminant que l’arrivée au pouvoir des mollahs réactionnaires en Iran. D’autant plus que ce régime, a servi pour la première fois de modèle de gouvernance aux groupes de son acabit.

Quant à la source de ce phénomène, elle fait l’objet de nombreux débats. Est-ce que, comme disent certains, l’intégrisme islamiste c’est le monde musulman en formation de bataille contre l’occident et en particulier une confrontation de l’islam avec le christianisme et le judaïsme ?

Non, en vérité, il ne s’agit pas d’une bataille entre l’islam et le christianisme, ni entre l’islam et l’Occident, ni entre les chiites et les sunnites. Il s’agit d’une bataille entre la liberté et la tyrannie, entre l’égalité et l’oppression doublée de la misogynie.

Mais regardons pourquoi l’intégrisme islamiste voue surtout sa haine et sa violence aux femmes ?
1- A cause de sa nature arriérée et misogyne.
2- l’a constaté aussi bien lors de la révolution de 1979 en Iran, que dans les épreuves des autres pays de la Région, ce phénomène a dû faire face à de grandes vagues de mouvements pour les libertés et l’égalité dans lesquelles l’émancipation des femmes a eu une position centrale.
C’est pourquoi l’hostilité à l’égard des femmes a toujours constitué le foyer de l’intégrisme islamiste, voulant ainsi terroriser l’ensemble de la société.
Mais je dois préciser que l’intégrisme islamiste qui est une réaction défensive vis-à-vis du mouvement pour les libertés et l’égalité ne pourra pas perdurer devant la détermination des peuples des peuples du Moyen-Orient en quêtes pour la démocratie et l’égalité.

.

Chers amis,
Pour s’opposer à l’intégrisme islamiste, il faut une solution globale qui comporte une réponse culturelle. L’intégrisme islamiste se sert de l’islam comme prétexte pour en faire l’arme de ses agressions. Par conséquent la réponse se trouve dans son antithèse, à savoir l’islam démocratique. Il me faut souligner que ces deux entités sont totalement opposées l’une à l’autre.

L’une est une idéologie tyrannique quand l’autre est la religion de la liberté qui considère la souveraineté populaire comme le droit cardinal des peuples.
L’une prône la discrimination religieuse, quand l’autre est l’islam défenseur de l’égalité des droits pour les fidèles des autres religions.
L’une incarne le monopole et le dogmatisme, quand l’autre est l’islam de la tolérance qui encourage le respect des autres opinions et religions.
L’une est la foi imposée de force, quand l’autre est l’islam où toute contrainte est rejetée en religion.
Et l’une est une doctrine misogyne, quand l’autre est l’islam de l’égalité pour les femmes.
Il s’agit d’une vérité sur la base de laquelle l’OMPI a lancé un défi à l’intégrisme islamiste depuis plus d’un demi siècle.
Sur ces deux islams, Massoud Radjavi, le dirigeant de la Résistance iranienne, a déclaré : un islam « porteur de ténèbres et l’autre porteur de l’étendard de la liberté, de l’unité et de l’émancipation. Mais la bataille que se livrent les deux, qui est en même temps la bataille où se joue le sort du peuple et de l’histoire de l’Iran, est un des maillons cruciaux du destin de l’humanité contemporaine. »

Mesdames et messieurs,
A présent il nous faut répondre à cette question, celle de savoir quelle est la solution politique à l’intégrisme islamiste. De nos jours, en Asie et en Afrique, des groupes intégristes islamistes se livrent à des ravages et à la terreur sous couvert de l’islam et leurs crimes qui s’étendent jusqu’à Paris, Bruxelles et Copenhague, mettent en danger les populations.

Comment maitriser ce danger ? Où est la source qui, si elle est asséchée, mettra fin au phénomène de l’intégrisme ? Il faut trouver la réponse dans l’opposition à la dictature religieuse au pouvoir en Iran. Car ce régime est le cœur du problème et son soutien aux dictatures de Bachar Assad en Syrie et de Maliki en Irak a permis l’émergence de milices intégristes et de Daech.

C’est pour cela que le silence face à l’ingérence en Syrie, en Irak et dans d’autres pays de la région du fascisme religieux au pouvoir en Iran, a forciori la coopération avec lui sous prétexte de combattre Daech, est une erreur stratégique. C’est une pure illusion que de demander au pyromane d’éteindre le feu. Au contraire, la bonne politique consiste à chasser le régime des mollahs d’Irak et de Syrie.

Le régime iranien est à l’origine de la plupart des crimes et atrocités que les groupes intégristes commettent en l’imitant.

Au fait, au cours des vingt dernières années du 20e siècle, qui a officialisé la lapidation ?
Qui a inscrit dans sa loi les châtiments de l’énucléation des yeux et de l’amputation des membres ?
Qui a massacré le plus de prisonniers politiques depuis la seconde guerre mondiale ?
Dans l’histoire contemporaine, qui a lancé la première fatwa de meurtre d’un écrivain étranger ?
Qui a ravivé le concept du califat réactionnaire et en a fait un modèle ?

Oui, le régime du guide suprême est le parrain du terrorisme, l’ennemi des peuples du Moyen-Orient et la menace principale à la paix et la sécurité du monde.

A l’occasion de la Journée internationale des femmes, il me faut aussi dire que Khomeiny et ses hommes de mains ont commis tant d’horreurs et d’injustices, en particulier dans les prisons contre les femmes, que tout n’a pas encore été révélé.

En vérité, les crimes effroyables de ces derniers mois commis par Daech, qui ont meurtri le cœur de l’opinion dans le monde, ne sont qu’une partie infime du fléau qui sévit depuis 36 ans en Iran.

Dans la région également, c’est ce régime qui a lancé le terrorisme et l’intégrisme sous couvert de l’islam. Je suis heureuse qu’aujourd’hui les dirigeants occidentaux fassent la différence entre l’islam et l’intégrisme islamiste. Dans un discours, Mme Merkel, la chancelière allemande, a déclaré que le terrorisme au nom de l’islam est une insulte à Dieu.

Oui, l’initiateur et le guide du phénomène de l’intégrisme dans le monde aujourd’hui, c’est le régime iranien. C’est pour cette raison que le renversement de ce régime, le parrain de Daech, est une nécessité absolue, pas seulement pour le peuple iranien, mais pour l’ensemble de la région et du monde.

Chers amis,
Le monde n’est pas en mesure de vaincre l’intégrisme islamiste sauf s’il vise le cœur de ce phénomène qui est le régime des mollahs en Iran. La faute des gouvernements partisans de la complaisance, c’est qu’ils ne se sont pas opposés sérieusement à l’intégrisme, mais qu’ils ont aussi opté pour le compromis avec l’Etat qui le soutient, le régime iranien, et ont pris part à la répression de son alternative.

Au fait, pourquoi les gouvernements occidentaux face à Daech et l’extrémisme sous couvert de l’islam sont noyés dans la confusion ?
Pourquoi n’arrivent-il pas à comprendre comme il le faut la réalité de l’intégrisme islamiste avec ses dangers et ses profondes faiblesses ?
Parce qu’ils sont très imprégnés par la complaisance avec les intégristes.
Nous leurs disons de cesser la complaisance et de séparer leur front du foyer de l’intégrisme islamiste qu’est le régime iranien.

Tout comme nous voulons mettre en garde qu’accorder des concessions à ce régime dans les négociations nucléaires va à l’encontre des intérêts du peuple iranien et des peuples de la région et contre la paix et la sécurité dans le monde, et qu’enfin cela sacrifie les droits humains du peuple iranien.

Il y a trois jours, simultanément avec les négociations sur le nucléaire, les mollahs au pouvoir ont exécuté en publique ou clandestinement quelques dizaines de personnes dont six prisonniers politiques sunnites, issue de la jeunesse du Kurdistan, alors qu’ils étaient en grève de la faim. Ils ont voulu ainsi couvrir l’impasse dans lequel se trouve leur régime et prévenir les soulèvements populaires. Nous rendons hommages à ces martyrs et affirmons que le silence et l’inaction face à ces crimes sous prétexte de mener des négociations avec ce régime sur son programme nucléaire, ne fera que perpétuer ces tueries et encourager les mollahs pour continuer leurs projets nucléaires.

C’est contraints par une position de faiblesse absolue que les mollahs sont venus s’asseoir à la table des négociations. Mais la politique de complaisance les a stimulés. Voilà une politique de faiblesse qui encourage l’intégrisme. Alors il faut y mettre fin.

Chers amis,
Fort heureusement, le peuple iranien n’a jamais gardé le silence face à la dictature religieuse et cela fait plus de trente ans qu’une alternative démocratique s’est dressée contre la tyrannie. Une alternative dont l’axe centrale est un mouvement qui prône l’islam authentique et démocratique et qui insiste sur la séparation de la religion et de l’Etat. Une alternative puissante, porteuse du message de l’égalité des femmes dans tous les domaines, en particulier à la direction politique de la société.
C’est au principe d’égalité que l’on doit la persévérance de ce mouvement et ses avancées.

La présence à tous les niveaux de femmes qui ont traversé en premières lignes des massacres et les épreuves les plus ardues, a engendré un nouveau degré d’engagement dans la cause de la liberté et un nouveau degré de solidité et de ténacité dans ce mouvement. Oui, un mouvement riche de sa cause, qui n’oscille pas à l’aune des rapports de force, qui reste persévérant, qui avance, débordant d’enthousiasme et de dynamisme et qui crée de nouvelle valeurs qui lui permettent de tenir et de construire l’avenir.

Des valeurs comme : donner la priorité à l’amour, l’affection, l’amitié et le dévouement pour ses frères et sœurs de lutte, au lieu de la rivalité, la jalousie ou l’élimination, en un mot la priorité à l’amour face à la haine.
Il faut ajouter le refus du désespoir, ne pas baisser les bras devant les difficultés malgré l’âpreté de la lutte et sa longueur dans le temps.
Je dois indiquer que ces valeurs ne sont pas seulement celles des femmes et des hommes d’avant-garde de l’Iran,
mais que partout où l’oppression et inégalité existent, elles sont la clé du progrès et de l’émancipation. C’est la voie qui appelle à la lutte, et qui renforce l’endurance et la ténacité.

Mes chères sœurs,

Chères sœurs éprises de liberté en Syrie, en Irak, en Palestine, en Tunisie, en Egypte, en Jordanie, au Yémen, en Libye, au Maroc, en Algérie, en Afghanistan, en Inde, au Pakistan, en Europe, en Amérique et dans le reste du monde.

Je vous appelle toutes à former et développer un front puissant contre l ‘intégrisme islamiste, le terrorisme et la barbarie sous couvert de l’islam. La présence à vos côtés, des hommes s’opposant tout autant à l’intégrisme islamiste est, bien sûr, indispensable.

Quand on voit que la tuerie de nos enfants au Pakistan, l’enlèvement de nos filles au Nigéria et le massacre et l’exode immenses des femmes et des enfants en Syrie devenir des incidents ordinaires, quand on voit que l’exécution de la jeune Reyhaneh Jabbari et les agressions à l’acide contre nos sœurs en Iran ne suscitent aucune réaction, c’est la force des femmes qui peut et qui doit s’insurger, c’est la voix des femmes, les protestations des femmes et l’union des femmes qui peuvent et qui doivent arrêter ce fléau.

Changer ces conditions, voilà notre objectif et notre responsabilité et il faut pour cela se mettre au travail : pour l’égalité des droits des femmes dans tous les domaines, du droit de choisir ses vêtements et la suppression du voile obligatoire, jusqu’au droit de participer à part égale à la direction politique du pays. Il nous faut construire un monde fondé sur la justice, la liberté et l’égalité. Oui, les femmes sont absolument capables de construire ce monde.

Alors à toutes mes sœurs en Iran, aux femmes courageuses qui résistent actuellement dans les prisons, aux jeunes femmes dont la voix portent le plus fort les protestations en Iran, aux enseignantes qui ont massivement participé dans les protestations des enseignants en Iran ces derniers jours, ainsi qu’à nos sœurs ouvrières, employées, infirmières, aux étudiantes, aux lycéennes, je leur dis que ce sont elles qui sont aujourd’hui chargées de la mission de libérer l’Iran.

Vous avez devant vous les modèles de plusieurs générations de femmes tombées martyres, de Fatemeh Amini, Achraf Radjavi, Azam Rouhi Ahangar, Marzieh Oskouhi aux étoiles brillantes du camp d’Achraf, Zohreh et Guiti, Saba et Assieh, Mahdieh et Farideh et Razieh, ainsi que le modèle d’un millier de femmes d’avant-garde des Moudjahidine du peuple. Saluons toutes ces femmes !

Permettez-moi, au nom de toutes mes sœurs à travers le monde, de dire à la communauté internationale, au gouvernement américain, à l’Union européenne et à l’ONU que le plus grand mouvement de femmes d’avant-garde à Liberty en Irak est une source d’espoir et d’inspiration pour les femmes d’Iran et un capital pour les mouvements de l’égalité dans le monde. Et qu’il ne faut pas ignorer leur droit à la protection et à la sécurité.

Aussi je dirais haut et fort : Si vous n’êtes pas capables de garantir la sécurité des habitants de Liberty en Irak, il faudra alors que vous leur rendiez une partie de leurs armes individuelles pour qu’ils puissent se défendre et se protéger des violences de la force Qods des Pasdarans et des milices du régime iranien. Sinon, vous nourrissez la bête immonde de l’intégrisme islamiste.

Je dis aussi aux femmes et aux hommes épris de liberté à travers le monde de renforcer de plus en plus ce front contre l’intégrisme islamiste pour la protection des droits des habitants de Liberty.

Oui, proche est ce moment de l’histoire où grâce à vous, le monde et les peuples du Moyen-Orient seront débarrassés du cauchemar de l’intégrisme islamiste. Et sans aucun doute il se réalisera avec notre unité.

Nous pouvons et nous devons le faire !
Je vous salue toutes

Maryam Radjavi

 

Présidente-élue du Conseil national de la Résistance Iranienne

[En savoir plus]

Choisir la langue : فارسی | العربية | English

Suivez-nous

 

Derniers Tweets