• Accueil / Communiqués / Protestations des retraités et enseignants à Téhéran et 16 autres ville d’Iran
03 Oct 2021

Protestations des retraités et enseignants à Téhéran et 16 autres ville d’Iran

Catégories // Communiqués // Déclarations // Nouvelles et activités

Protestations des retraités et enseignants à Téhéran et 16 autres ville d’Iran

Maryam Radjavi : Résister et se soulever pour le renversement du fascisme religieux sont le seul moyen d’obtenir les droits des retraités, des enseignants et des travailleurs

Dans la matinée du 3 octobre 2021, enseignants, retraités et pensionnés à Téhéran et dans 16 autres villes se sont rassemblés pour protester contre la discrimination, les bas salaires, les mauvaises conditions de vie et le mépris du régime pour leurs demandes légitimes.

Les enseignants se sont rassemblés devant le parlement du régime à Téhéran, et devant les rectorats à Ispahan, Chiraz, Ahwaz, Kerman, Bandar Abbas, Zandjan et Darab. Auparavant, les services de renseignements les avaient mis en garde contre tout rassemblement. Les enseignants ont scandé : « Enseignant réclame tes droits », « Non aux promesses vides », « gagner sa vie est un droit inaliénable » et « l’éducation gratuite est le droit de nos enfants ».

Simultanément, les retraités ont manifesté devant les caisses de la sécurité sociale à Téhéran, Machad, Tabriz, Khorramabad, Ahwaz, Ispahan, Qazvine, Arak, Boroujerd, Kermanchah, Karadj et Racht. Les manifestants scandaient : « N’ayez pas peur, nous sommes tous ensemble », « Les retraités préfèrent la mort à l’humiliation », « Nos assiettes sont aussi vides que vos promesses », « L’inflation et les prix élevés sont comme une peste sur la vie des gens », « les retraités sont alertes et rejettent la discrimination » et « les retraités réclament des pensions alignées sur l’inflation ».

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a salué les enseignants et les retraités épris de liberté qui sont descendus dans la rue pour réclamer leurs droits malgré les risques élevés et les menaces des forces de sécurité. Résister et se soulever pour renverser le fascisme religieux sont le seul moyen d’obtenir les droits des retraités, des enseignants et des travailleurs, a-t-elle déclaré. Elle a ajouté que pendant des années, les mollahs ont dilapidé les richesses de la grande majorité des Iraniens dans la répression, la belligérance, le terrorisme et les programmes d’armes nucléaires et de missiles. Ce régime n’a apporté aux Iraniens qu’oppression, discrimination, pauvreté, chômage et inflation.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 3 octobre 2021

Maryam Radjavi

Maryam Rajavi

Présidente-élue du Conseil
national de la Résistance
Iranienne

En savoir plus

Derniers Tweets